Aires tropicales

Musique de chambre

05 février 2021 – 10h30

Aula du Collège, Delémont

07 février 2021 – 17h

Forum St-Georges, Delémont

PROGRAMME

Paul Hindemith
Kleine Kammermusik Op. 24 N° 2

Paquito D’Rivera
Aires Tropicales (version 2015)

John Harbison
Quintet for Winds (1979)

Anne-Lise Teruel flûte
Nathalie Gullung hautbois
Mariella Bachmann clarinette
Nicolas Michel basson
Lars Magnus cor

Photo : Daniele Caminiti

BILLETTERIE

Concert avec entrée libre, collecte à la sortie.

Anne-Lise Teruel

Originaire de Haute-Provence, Anne-Lise Teruel étudie la flûte traversière dans sa ville natale de Digne-les-Bains puis au Conservatoire d’Aix-en-Provence. En 2010 elle intègre la Hochschule für Musik Basel dans la classe de Felix Renggli et s’installe à Bâle, où elle réside toujours actuellement. Deuxième Prix du Concours National de Riddes (CH) en 2013, elle obtient son Master d’Interprétation avec distinction en 2015.

Elle développe son goût pour le travail orchestral en jouant avec l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée et l’Orchestre Français des Jeunes, sous la direction de Kristjan Jarvi et Dennis Russell Davies. En 2012, elle a la chance de participer au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence dans la version pour ensemble de chambre de « l’Enfant et les Sortilèges » de Maurice Ravel, dont le succès la mène à effectuer plusieurs tournées en France, Belgique, au Maroc, et même jusqu’à Bahreïn. C’est en soliste qu’elle se produit en 2016, en interprétant la « Ballade » de Frank Martin accompagnée par le Kammerorchester Basel.

Anne-Lise rejoint le Neues Orchester Basel en 2013 et joue régulièrement avec l’orchestre Musique des Lumières et l’Orchestre d’Europe. Titulaire du Master de Pédagogie Musicale, Anne-Lise enseigne à Mulhouse ainsi qu’à Weil-am-Rhein (Allemagne).

Nathalie Gullung - hautbois

Nathalie Gullung est originaire de Neuchâtel, où elle a vécu jusqu’à l’obtention de sa maturité fédérale. Elle s’envole ensuite pour Montréal, où elle étudie la philosophie parallèlement à des études de hautbois au Conservatoire du Québec à Montréal. Craignant de s’éloigner trop de l’esthétique de la vieille Europe, elle abrège son séjour outre Atlantique après deux fructueuses années, et se rend à Paris, afin de se plonger dans l’école française du hautbois. Elle a la chance de séjourner à la Cité internationale des Arts, pour suivre l’enseignement de Jean-Pierre Arnaud. Mais c’est bien en Suisse qu’elle terminera ses études: Master en pédagogie de la Hochschule der Kunste à Berne, dans la classe de Hans Elhorst, et Master en interprétation à la Musikakademie der Stadt Basel, dans la classe d’Omar Zoboli.

Elle occupe le poste de hautbois solo à Musique des Lumières depuis 2005 et à l’Ensemble Symphonique Neuchâtel depuis la fondation de celui-ci en 2008, et enseigne le hautbois au Conservatoire de Musique Neuchâtelois. Elle est membre de l’Ensemble SIGMA, quintette à vent et piano, actif dans toute la Suisse.

Mariella Bachmann - clarinette

Née à Thoune, Mariella Bachmann est aujourd’hui clarinettiste indépendante avec un large répertoire. Elle s’est spécialisée dans la musique contemporaine, en particulier pendant ses études de master à l’Académie de musique de Bâle. Elle a étudié à l’Université des Arts de Zurich et à la Hochschule für Musik de Freiburg in Br.

Au cours de ses études, Mariella est devenue boursière de la Fondation Lyra et a également reçu un prix d’études de Migros Kulturprozent. En 2015, elle a reçu le prix Fritz Gerber Award à la « Lucerne Festival Academy ».

Elle est membre de l’ensemble Holst Sinfonietta à Freiburg in Br. et du collective Mycelium et se consacre à la musique de chambre classique et contemporaine et aux projets transdisciplinaires dans des formations libres.

www.mariellabachmann.ch

Nicolas Michel
Depuis ma rencontre avec le basson en 1988, j’ai voyagé au gré des caprices de la vie avec ce baton de pèlerin qui m’a soutenu, appris sur moi même.
Apprentissage d’abord, auprès de mes maîtres bien aimés, Jean Claude Montac (orchestre de l’Opéra) à Paris, puis Ingo Becker (BSO) à Berne, ainsi qu’Alberto Guerra (Ensemble Contrechamps, GE) à Lausanne et Lorenzo Alpert (Concerto Köln) à Genève, j’ai pu developper en moi une technique et une maîtrise intrumentale qui m’a permis d’aborder un repertoire allant de la musique renaissance à la musique contemporaine. J’aime particulièrement ce eclectisme car la vibration musicale n’appartient pas à un seul style, ou une seule époque. Et mon basson se retrouve dans les diminutions de Selma y Sallaverde ainsi que dans les longues tenues atemporelles d’Ysan Yun.
J’ai le bonheur aujourd’hui de transmettre à la jeune génération cette fascination qui m’a toujours porté envers cet instrument grave mais facécieux, et toujours séduisant.
 
Je suis professeur à l’ecole de musique de Soleure, Bienne, Lyss et Aarberg, membre de l’orchestre Sinfonietta de Lausanne, et du Quintette à vent Éole.
Lars Magnus

Der in Dornach bei Basel lebende Hornist Lars Magnus wurde 1967 im südbadischen Müllheim geboren. Bereits im Alter von 14 Jahren besuchte er als "Jungstudent" den Unterricht bei Ifor James an der Musikhochschule Freiburg im Breisgau.

Nach Beendigung der Schulzeit an der Rudolf-Steiner-Schule in Freiburg-St.Georgen studierte er u.a. an der Musikhochschule in Saarbrücken bei Xiao-Ming Han und folgte diesem später an die Musikhochschule Basel, wo er sein Studium mit dem Lehr- und Orchesterdiplom abschloss.

Diverse Aushilfsengagements führten ihn bisher u.a. zu Orchestern wie dem SWR-Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Radiophilharmonie Saarbrücken-Kaiserslautern, Münchner Symphoniker, Philharmonisches Orchester Freiburg, Württembergisches Kammerorchester Heilbronn, Berner Sinfonieorchester, Sinfonieorchester St.Gallen, Orchestre de Chambre de Lausanne, Kammerorchester Basel, Camerata Bern.

Von 1996-2000 hatte Lars Magnus ein Engagement in der "Philharmonie Baden-Baden".
Seit 2003 ist er festes Mitglied im "Sinfonieorchester Basel".

AVEC LE SOUTIEN DE
PARTENARIATS
COLLABORATIONS