Bach & Bach

16.11.2024 – 19:00

Programme

JOHANN SEBASTIAN BACH (1685-1750)
Schwingt freudig Dich empor BWV 36

CARL PHILIPP E. BACH (1714-1788)
Concerto pour orgue en sol majeur, Wq 34

JOHANN SEBASTIAN BACH
Herz und Mund und Tat und Leben BWV 147

Avec

LÉONIE RENAUD, soprano
VALÉRIE PELLEGRINI, alto
ETIENNE ANKER, ténor
RAPHAËL HARDMEIER, baryton

ENSEMBLE VOCAL DE LA COLLÉGIALE
ORCHESTRE MUSIQUE DES LUMIÈRES
SIMON PEGUIRON, orgue solo, chef de chœur
FACUNDO AGUDIN, direction

Production Musique des Lumières

Cantate ou Concerto ?

Élevez-vous avec allégresse BWV 36 est une cantate sacrée fort originale, composée pour l’Avent 1731. La couleur est joyeuse et nous transporte dès le premier choeur « … vers les astres lointains. » Bach reprend ici du matériel de précédentes cantates profanes, composées pour des festivités académiques à Leipzig. L’œuvre est unique dans la production de Bach : dans sa structure, les arias s’alternent avec des chorals à la place des récitatifs.

La cantate BWV 147, Cœur et bouche et action et vie, s’ouvre par un chœur avec grand orchestre (incluant trompette, hautbois d’amour et hautbois da caccia), suivi d’une alternance de récitatifs et d’arias avec instrument soliste obligé. Le texte de l’Avent convenait également à une fête célébrant Marie, et les allusions à la Visitation sont nombreuses. Le quatrième mouvement rappelle des lignes du Magnificat : « le bras du Très-Haut renverse les puissants de leur siège et élève les humbles. » Cette œuvre monumentale s’achève par un choral, subtilement intégré dans mini concerto pastoral. Sans aucun doute, Jésus, que ma joie demeure est devenue une des pages les plus célèbres du corpus Bachien.

La musique de CPE Bach incarne l’Empfindsamkeit, le culte de la «très grande sensibilité». Les concertos de Carl Philipp Emanuel Bach, en particulier ceux pour clavier seul, comptent parmi ses œuvres les plus progressistes et ont joué un rôle majeur dans la réputation artistique du compositeur. Simon Peguiron nous offree ici sa lecture passionnée du brillant Concerto en sol majeur, Wq 34

 

Simon Peguiron

Musicien aux multiples facettes, Simon Peguiron s’engage depuis de nombreuses années au sein de la vie culturelle romande, que ce soit en tant que concertiste, comme compositeur, arrangeur, improvisateur ou organisateur de nombreux événements artistiques. Formé au piano et à l’orgue à La Chaux-de-Fonds, puis à Bâle et à Zurich, il a eu l’occasion de se produire dans les plus prestigieuses salles de Suisse et à travers l’Europe entière. Il enseigne le piano au Conservatoire neuchâtelois depuis 2006 et accompagne également les classes supérieures à la Haute école de musique Genève-Neuchâtel. Organiste titulaire de la Collégiale de Neuchâtel depuis 2009, il y a fondé un ensemble vocal spécialisé dans l’interprétation des cantates de Bach. Il a repris en 2017 la direction musicale de l’Orchestre de Chambre de La Chaux-de-Fonds, avec lequel il prépare chaque année plusieurs séries de concerts mettant en valeur de jeunes solistes. Il collabore également avec de nombreux ensembles vocaux de l’Arc jurassien et a été invité à se produire au sein de la plupart des formations orchestrales professionnelles de la région.

 

A multi-faceted musician, Simon Peguiron has been involved for many years in the cultural life of French-speaking Switzerland, whether as a concert performer, composer, arranger, improviser or organiser of numerous artistic events. Trained as a pianist and organist in La Chaux-de-Fonds, then in Basel and Zurich, he has performed in the most prestigious concert halls in Switzerland and throughout Europe. He has been teaching piano at the Conservatoire neuchâtelois since 2006, and also accompanies advanced classes at the Haute école de musique Genève-Neuchâtel. He has been titular organist at the Collégiale de Neuchâtel since 2009, where he founded a vocal ensemble specialising in Bach cantatas. In 2017, he took over as musical director of the Orchestre de Chambre de La Chaux-de-Fonds, with whom he prepares several series of concerts each year showcasing young soloists. He also collaborates with numerous vocal ensembles in the Western Switzerland and has been invited to perform with most of the region’s professional orchestras.

Musique des Lumières

« La recherche appliquée et la transgression des routines institutionnelles, qui ont donné au mouvement historiciste sa dynamique esthétique et sociale, sont le fondement incontournable d’expériences contemporaines telles que l’orchestre de la Musique des Lumières. » Esteban Buch – École de Hautes Études en Sciences Sociales, Paris

 

Ces dernières années, Musique des Lumières est devenue un acteur important de la scène culturelle suisse. Facundo Agudin en est depuis lors le directeur artistique et musical.

Bien que la période baroque-classique soit au centre de son répertoire, son approche esthétique est transversale. Les programmes de concert de MdL combinent souvent le répertoire ancien avec des œuvres romantiques, et une attention particulière est accordée à la musique contemporaine et à l’opéra de chambre. Inspiré par son directeur artistique, Facundo Agudin, l’ensemble a atteint un haut niveau de compétence dans l’interprétation sur instruments modernes et anciens.

Au cours des dernières saisons, l’ensemble se produit de manière régulièrement dans toute la Suisse Romande et à Bâle. Il a enregistré pour SRF 2 Kultur, NEOS Music, Oehms Classics et IBS Classical. Pour a accueilli des artistes tels que Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Andrés Gabetta. MdL collabore avec des compositeurs comme Pablo Ortiz, Andrea Scartazzini, Helena Winkelman, Hinako Takagi, Andreas Pflüger, David Sonton.

Parallèlement à sa saison de 15 programmes, MdL a également été invité à se produire à la Sala del Lingotto de Turin, au Grimaldi Forum de Montecarlo, au Victoria Hall de Genève, au Stadtcasino de Bâle, à Venezia San Giorgio Maggiore – Fondazione Cini. Musique des Lumières coproduit des projets avec la Radio nationale suisse, le TOBS Biel Solothurn, l’Opéra national de Pologne, le Basler Gesangverein, l’Ensemble Vocal de Lausanne, le Théâtre du Jura, le Théâtre du Passage.

Les projets de l’orchestre sont soutenus par la Loterie Romande, la République et Canton du Jura, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, la Dürmüller Foundation, la Dulcimer Foundation, la Charlotte Kerr Dürrenmatt-Stiftung, la Fondation Nestlé pour la culture, la Fondation SUISA, les cantons de Berne et de Bâle et la commune du Noirmont, parmi de nombreuses autres institutions.

 

« Applied scholarship and the transgression of institutional routines, which have given the historicist movement its aesthetic and social dynamics, are the inescapable basis of contemporary experiences such as the Musique des Lumières orchestra. »

Esteban Buch – École de Hautes Études en Sciences Sociales, Paris

 

Over recent years, Musique des Lumières has become an important actor on the Swiss cultural scene. Facundo Agudin has been its artistic and musical director ever since.

Although the baroque-classical period is central to its repertoire, its aesthetic approach is rather «transversal». MdL’s concert programmes often combine old repertoire with romantic works, and special attention is devoted to contemporary music and chamber opera. Inspired by its Artistic Director, Facundo Agudin, the ensemble has reached a high level of competence in performing on both modern and period instruments.

Over the past seasons, the ensemble has performed intensely in its base-area, the NW of Switzerland. In particular since the pandemic it has enhanced its recording productions in some of the best acoustics in Switzerland (La Chaux de Fonds, Le Noirmont). It has recorded for SRF 2 Kultur, NEOS Music, Oehms Classics and IBS Classical. For both concerts and recordings, it has recently welcomed artists such as Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Andrés Gabetta. MdL cooperates with composers Pablo Ortiz, Andrea Scartazzini, Helena Winkelman, Hinako Takagi, Andreas Pflüger, David Sonton. 

In parallel to its 15-programs concert season, MdL also guest-performed in Torino’s Sala del Lingotto, Montecarlo’s Grimaldi Forum, Geneva’s Victoria Hall, Stadtcasino Basel, Venezia San Giorgio Maggiore – Fondazione Cini. Musique des Lumières runs coproductions with Swiss National Radio, Polish National Opera, Basler Gesangverein, Ensemble Vocal de Lausanne, Théâtre du Jura, Théâtre du Passage.

The orchestra’s projects are supported by the Swiss Lottery Fund (Loterie Romande), the Republic and Canton of Jura, the Swiss Arts Council Pro Helvetia, the Dürmüller Foundation, the Dulcimer Foundation, the Charlotte Kerr Dürrenmatt-Stiftung, the Nestlé Foundation for the Arts, the SUISA Foundation, the Cantons of Bern and Basel and Le Noirmont municipality among many other institutions.  

 

www.musiquedeslumieres.com

Facundo Agudin – Direction

Chef d’orchestre et producteur suisse d’origine argentine. Facundo s’est été formé à l’Université Catholique de Buenos Aires et à la Schola Cantorum Basiliensis. Basé en Suisse depuis 1996, il mène sa carrière dans une dizaine de pays. En tant que baryton, les années passées auprès des Basler Madrigalisten et du Schweizer Kammerchor l’ont amené à côtoyer Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle, Armin Jordan. Depuis 2005, il se consacre au métier de chef d’orchestre. En 2014/15, avec Faust de Gounod, il fait ses débuts Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, en 2017 au Festival Enescu de Bucarest, en 2019 au Festival del Maggio Musicale Fiorentino, en 2023 au Grand Théâtre de Genève avec María de Buenos Aires mis en scène par Daniele Finzi Pasca. Il collabore avec Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Kent Nagano, Daniele Finzi Pasca, Rubén Amoretti, David Haneke. Il commande et crée régulièrement des oeuvres de Pablo Ortiz, Andrea Scartazzini, Helena Winkelman, Andreas Pflüger, David Sonton, Hinako Takagi, Joan Magrané. Il s’est produit, entre autres, avec Prague Chamber Orchestra, Sinfonieorchester Basel, Basel Sinfonietta, TOBS Biel-Solothurn, Kammerorchester Basel, Würth Philharmoniker, Opéra National d’Arménie, Orchestre du Théâtre Mariinsky, Opéra national de Pologne, Philharmonique de Buenos Aires, National d’Argentine, Symphonique de Besançon, Ars Nova Poitiers, National de Cannes, Cameristi del Maggio Musicale Fiorentino.

Agudin est Directeur musical et artistique de Musique des Lumières (MdL) du Basler Gesangverein. Il et enregistre pour Oehms Classics, NEOS Music, IBS Classics, SRF 2 Kultur, IBS Classical. Les enregistrements Der Kaiser von Atlantis et Bach Mirror ont été salués par la presse internationale. Actuellement, Agudin dirige la série contemporaine Music & Words : 12 créations mondiales inspirées par des textes de Julio Cortázar, Friedrich Dürrenmatt et Joseph Brodsky.

Il est artiste en résidence à l’EVL Ensemble Vocal de Lausanne de 2021 à 2023, Professeur associé à l’Université nationale de Río Negro, membre du jury du CIML Concours de Lausanne. En 2015 et 2016, il est nommé par l’Association des critiques musicaux d’Argentine aux côtés de Daniel Barenboim pour le prix Meilleur chef d’orchestre argentin. En 2019, il reçoit le premier prix de la KONEX Foundation.

 

Swiss conductor and producer of Argentinean origin. Facundo trained at the Catholic University of Buenos Aires and the Schola Cantorum Basiliensis. Based in Switzerland since 1996, his career has taken him to ten countries. As a baritone, his years with the Basler Madrigalisten and the Schweizer Kammerchor brought him into close contact with Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle and Armin Jordan. Since 2005, he has devoted himself exclusively to conducting. In 2014/15, with Gounod’s Faust, he made his debut at the Mariinsky Theatre in St. Petersburg, in 2017 at the Enescu Festival in the XX Century series, in 2019 at the Festival del Maggio Musicale Fiorentino, in 2023 at the Grand Théâtre de Genève with María de Buenos Aires directed by Daniele Finzi Pasca. He collaborates with artists such as Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Kent Nagano, Daniele Finzi Pasca and Rubén Amoretti. He regularly commissions and premieres works by Pablo Ortiz, Andrea Scartazzini, Helena Winkelman, Andreas Pflüger and David Sonton, Hinako Takagi, Joan Magrané.

He has performed with the Prague Chamber Orchestra, Sinfonieorchester Basel, Basel Sinfonietta, TOBS Biel-Solothurn, Kammerorchester Basel, Würth Philharmoniker, Armenian State Opera, Mariinsky Theatre Orchestra, Polish National Opera, Buenos Aires Philharmonic, Argentine National Symphony, Symphonique de Besançon, Ars Nova Poitiers, National de Cannes, Cameristi del Maggio Musicale Fiorentino.

In Switzerland, Agudin is Musical and Artistic Director at Musique des Lumières (MdL). He has recorded for Oehms Classics, NEOS Music, IBS Classics, SRF 2 Kultur, IBS Classical. Since November 2020, he has been artistic director of the Basler Gesangverein. His albums Der Kaiser von Atlantis and Bach Mirror, have been acclaimed by the international press. Agudin currently directs the contemporary Music & Words series. The first three albums feature a dozen world premieres inspired by texts by major literary figures: Julio Cortázar, Friedrich Dürrenmatt and Joseph Brodsky. 

He is artist-in-residence at the EVL Ensemble Vocal de Lausanne from 2021 to 2023, Associate Professor at the National University of Río Negro, member of the jury of the CIML Concours de Lausanne. In 2015 and 2016, he was nominated by the Argentine Music Critics Association alongside Daniel Barenboim for the Best Argentine Conductor award. In 2019, he was awarded the first prize of the KONEX Foundation. 

 

https://locksbridge.net/artists/facundo-agudin/

Léonie Renaud – Soprano

«Léonie Renaud (Elizabeth), soprano aux graves solides, aux aigus éblouissants qui se double d’une excellente comédienne. » (Forum Opéra-octobre 2021).

Après l’obtention de son diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne, la soprano suisse Léonie Renaud a commencé ses études de chant à la Haute école des arts de Berne dans la classe de Janet Perry.

Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations. Elle bénéficie de l’apport artistique d’Edith Mathis, Patricia Petibon. Elle a remporté plusieurs prix lors de concours internationaux.

Aussi à l’aise dans le répertoire d’oratorio que d’opéra, elle aborde de nombreux ouvrages et rôles qui l’emmènent sur des scènes prestigieuses et des festivals internationaux.

À l’automne 2024 paraît son premier CD en formation trio avec Damien Bachmann à la clarinette et Christian Chamorel au piano.

 

« Léonie Renaud (Elizabeth), a soprano with solid lows and dazzling high notes who doubles as an excellent actress ». (Forum Opéra-October 2021).

After graduating in piano from the HEMU in Lausanne, Swiss soprano Léonie Renaud began her vocal studies at the Bern University of the Arts in Janet Perry’s class.

During her studies, she won numerous scholarships and foundations. She benefited from the artistic input of Edith Mathis and Patricia Petibon. She has won several prizes in international competitions.

Equally at home in the oratorio and opera repertoires, she has taken on a wide range of works and roles, appearing on prestigious stages and at international festivals.

Autumn 2024 saw the release of her first CD in trio formation with Damien Bachmann on clarinet and Christian Chamorel on piano.

 

www.leonierenaud.ch

Valérie Pellegrini

Valérie Pellegrini se découvre très jeune une passion pour l’opéra, en 2004, elle fait ses premiers pas sur la scène du Grand Théâtre de Genève en tant que soliste dans l’opéra Les Enfants du Levant. Elle se forme techniquement à la Haute École de Musique de Genève auprès de Heidi Brunner. Sur scène, elle incarne la Messaggiera

dans l’Orfeo de Monteverdi sous la baguette de L. Alarcón au Victoria Hall de Genève. Elle est Dorabella dans Così fan tutte à l’Opéra de Lausanne et de Fribourg. Valérie se produit régulièrement en soliste dans des oeuvres d’oratorio.En septembre 2022, elle remporte le 3ème prix du concours international de chant baroque de Froville. Elle est également finaliste de l’édition 2022 du concours Mahler de Genève.

 

Valérie Pellegrini discovered her passion for opera at a very early age, and in 2004 she made her debut Geneva’s Grand Théâtre as a soloist in the opera Les Enfants du

Levant. She received her technical training at the Haute École de Musique de Genève with Heidi Brunner. On stage, she played the role of La Messaggiera in Monteverdi’s Orfeo under the baton of L. Alarcón at Geneva’s Victoria Hall. She is Dorabella in Così fan tutte at the Opéra de Lausanne and Fribourg. Valérie regularly In September 2022, she won 3rd prize in the International Baroque Singing Competition. She is also a finalist in the 2022 Mahler Competition in Geneva.

Etienne Anker

Etienne Anker, ténor suisse originaire des Diablerets, perfectionne actuellement ses qualités d’artiste lyrique auprès de Graeme Danby. Sa voix lui permet d’aborder de nombreux répertoires. En musique sacrée, il incarna à plusieurs reprises l’Évangéliste dans les Passions selon St-Jean et St-Matthieu de J.S. Bach. Quant à l’opéra, il incarnera durant la saison 24-25 les rôles de Gastone (La Traviata, Verdi) au NOF puis celui de Malcolm (Macbeth, Verdi) au TOBS. Il se produit régulièrement avec différents

chefs en Suisse Romande tels que Facundo Agudin, Jérôme Kuhn ou encore Pascal Mayer.

 

Etienne Anker, a Swiss tenor from Les Diablerets, is currently honing his vocal skills with Graeme Danby. His voice enables him to tackle a wide range of repertoires. In sacred music, he has repeatedly played the Evangelist in J.S. Bach’s St John and St Matthew Passions. As for opera, in the 24-25 season he will be performing the roles of Gastone (La Traviata, Verdi) at the NOF and Malcolm (Macbeth, Verdi) at the TOBS. He performs regularly with various

conductors in French-speaking Switzerland, including Facundo Agudin, Jérôme Kuhn and Pascal Mayer.

 

Raphaël Hardmeyer

Né à Lausanne, le baryton-basse Raphaël Hardmeyer a débuté son parcours musical par l’étude du violon, puis de l’alto, à la fin duquel, il a obtenu le Certificat Supérieur.
À 26 ans, après l’obtention d’un master en droit, il débute ses études de chant au conservatoire de Lausanne auprès de Bertrand Bochud, puis il est admis, trois ans après, auprès de la Haute Ecole de Musique de Genève successivement dans la classe de Gilles Cachemaille et Alexander Mayr auprès desquels il a obtenu son Master. Parallèlement à ses études, il suit régulièrement des Masterclasses données par Helmut Deutsch, Joseph Loibl, Klaus Mertens, Jadwiga Rapé, Luisa Castellani, Claudio Desderi, Stephan Genz et complète son répertoire avec Lioba Braun.

Raphaël Hardmeyer s’est d’abord produit en tant que soliste dans des oeuvres de Bach, telles que l’Oratorio de Noël, le Magnificat, les messes brèves ou différentes cantates. Il se produit également avec la pianiste belge, Pauline Oreins, avec laquelle il a atteint la finale du Concours Mahler de Genève 2016.
Son répertoire s’étend de la musique de la Renaissance, de la musique baroque en passant par les opéras mozartiens, Puccini jusqu’au répertoire contemporain. Ainsi en novembre 2015 il a pu travailler les Goethe Lieder de Wolfgang Rihm avec le compositeur en personne. Côté enregistrement on trouve Raphaël dans le rôle de Charles Quint dans l’opéra Ascanio de Saint-Saëns (Label BNote – 1ère mondiale).

 

Born in Lausanne, bass-baritone Raphaël Hardmeyer began his musical career studying violin, then viola, at the end of which he obtained the Certificat Supérieur.

At the age of 26, after obtaining a Master’s degree in law, he began his vocal studies at the Lausanne Conservatory with Bertrand Bochud. Three years later, he was admitted to the Haute Ecole de Musique de Genève in the class of Gilles Cachemaille and Alexander Mayr, with whom he obtained his Master’s degree. Parallel to his studies, he regularly attends masterclasses given by Helmut Deutsch, Joseph Loibl, Klaus Mertens, Jadwiga Rapé, Luisa Castellani, Claudio Desderi, Stephan Genz and completes his repertoire with Lioba Braun.

Raphaël Hardmeyer first appeared as a soloist in works by Bach, such as the Christmas Oratorio, Magnificat, short masses and various cantatas. He also performs with Belgian pianist, Pauline Oreins, with whom he reached the final of the 2016 Geneva Mahler Competition.

His repertoire ranges from Renaissance and Baroque music to Mozart operas, Puccini and contemporary repertoire. In November 2015, for example, he worked on Wolfgang Rihm’s Goethe Lieder with the composer himself. On the recording front, Raphaël appears as Charles Quint in Saint-Saëns’ opera Ascanio (Label BNote – world premiere).

 

https://raphaelhardmeyer.com/

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles ainsi que les concerts à venir.