JUPITER — L’ÉTOILE DE NOËL

08.12.2023 – 19:00

Programme

Juliusz Karcz (1944) Concerto pour alto et orchestre (création mondiale)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Exultate jubilate KV 165
Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie No 41 en Ut majeur KV 551, « Jupiter »

Avec

LÉONIE RENAUD, soprano
FILIP SAFFRAY, alto
MUSIQUE DES LUMIÈRES
JOEL BARDOLET, Premier violon
FACUNDO AGUDIN, direction

Coproduction : Musique des Lumières, Théâtre du Jura
Dans les Franches-Montagnes : 08.12.23 Espace La Velle, Le Noirmont

LE CONCERT DE NOËL SOUS UNE LUMIÈRE NOUVELLE

Pour la première fois, Musique des Lumières choisit de décliner les Concerts de Noël sur une tonalité symphonique. En cette occasion, laissant de côté l’interprétation d’un oratorio du répertoire traditionnel, le programme incarne la symbolique de Noël avec un clin d’œil astronomique, en saluant l’arrivée des premières neiges de l’hiver.

Musique des Lumières et Facundo Agudin invitent pour l’occasion deux solistes remarquables, qui sont aussi des amis de longue date. Filip Saffray, Alto solo au TOBS et collaborateur régulier de l’Ensemble Modern et la Tonhalle Zürich, donne la création du Concerto de son grand-père Juliusz Karcz, figure de la scène musicale polonaise. Pour le brillant Exultate jubilate de W.A.Mozart, une personnalité qu’il n’est plus nécessaire de présenter : la soprano Léonie Renaud, incontestablement une des « ambassadrices artistiques » du Jura à l’internationale.

En deuxième partie, un des grands chefs d’œuvre du corpus mozartien met en valeur les qualités acoustiques de La Grande salle du Théâtre du Jura. La Symphonie Jupiter en Ut majeur KV 551 n’a probablement jamais été entendue par le compositeur. Après sa mort, elle a rapidement gagné une réputation éblouissante : considérée comme une des œuvres symphoniques les plus réussies de son temps, elle a reçu le titre de « symphonie avec fugue finale. » À Londres, l’œuvre a été imprimée en 1810, et saluée comme « le plus grand triomphe de la composition instrumentale ». C’est aussi au Royaume Uni qu’est apparu pour la première fois le surtitre « Jupiter » : lors de la création à Édimbourg en 1819 et au London Royal Philharmonic en 1821.

Petite note astronomique : le 21 décembre 2020, une conjonction astrale rare s’est produite par le rapprochement de Jupiter et de Saturne, les deux plus grandes planètes du système solaire. Cette « grande conjonction » qui ne se reproduira pas avant 2080, porte le nom d’Étoile de Noël. « Jupiter», la grande symphonie posthume de Mozart, est à découvrir ensemble au TdJ, en ce Noël 2023 !

Musique des Lumières

La programmation de l’orchestre Musique des Lumières est inspirée par un critère de transversalité. De la commande d’œuvres en création mondiale à l’exploration du vaste répertoire du XVIIe et à la polyphonie vocale-instrumentale interprétée sur instruments d’époque, MdL offre, au fil des saisons, un véritable programme de découverte. Une vision dynamique du grand répertoire qui cherche à établir de nouveaux modes de relation avec les publics. Depuis son lieu de résidence dans le Jura suisse, la production de MdL rayonne. Les projets en collaboration se multiplient avec des institutions aussi variées que le TOBS Bienne Soleure, le Théâtre du Passage, l’Ensemble Vocal de Lausanne, le Festival Enescu de Bucarest et de nombreux labels discographiques. MdL et Agudin inaugurent le labyrinthe Borges de la Fondazione Giorgio Cini à Venise ; ouvrent la Biennale für Neue Musik Chur ; lancent encore le Projet Dürrenmatt avec l’opéra Romulus der Grosse de Andreas Pflüger en 2015 (ce programme réunira des créations de Sontòn Caflisch, Pérez Ramírez, Gesseney). MdL et Agudin ont enregistré pour OEHMS, NEOS, Doron, SRF 2 Kultur. Ils sont actuellement artistes associés du label IBS Classical, dont les albums Bach Mirror (2017), Der Kaiser von Atlantis (2018) et Generación Cortázar (2021) ont suscité l’éloge de la presse internationale.  Dans la série contemporaine Music & Words, chaque album s’inspire d’un grand auteur de notre temps : Generación Cortázar (2020), The Dürrenmatt Project (2021) ; The Brodsky Album (2022). Parmi les prochaines productions discographiques, sont à mentionner An English Garden (2023) avec Marina Viotti ; Das Lied von der Erde (2022, orchestration d’Arnold Schönberg) ; Markus-Passion (2023, avec l’Ensemble Vocal de Lausanne). L’orchestre MdL est soutenu par le Canton du Jura et la Loterie Romande. Ses projets reçoivent le soutien des fondations Pro Helvetia, Göhner, Binding, Nestlé pour l’art, SRKS, Kerr-Dürrenmatt. Pendant la saison 21/22 MdL a présenté 17 programmes différents, dont des créations mondiales de Hinako Takagi (Osaka), Joan Magrané (Barcelone), Pablo Ortiz (Davis CA), Andreas Pflüger, Paul Suits et David Sontón (Basel). L’orchestre Musique des Lumières est Artiste associé au Théâtre du Jura et développe une intense collaboration avec l’Ensemble Vocal de Lausanne.

Facundo Agudin – Direction

Le chef suisse d’origine argentine s’est formé à Buenos Aires et à la Schola Cantorum Basiliensis. Basé en Suisse depuis 1996, il mène sa carrière dans une dizaine de pays. Ses années avec les Basler Madrigalisten et le Schweizer Kammerchor le rapprochent de Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle, Armin Jordan. Il fait ses débuts au Théâtre Mariinsky avec Faust en 2014/15 ; Enescu Festival dans la série 21st Century Music en 2017 ; Festival del Maggio Musicale Fiorentino avec Das Lied von der Erde en 2019. Il collabore avec des artistes comme Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Rubén Amoretti, Kent Nagano. En Suisse, Agudin collabore depuis 2020 avec le Basler Gesangverein en tant que Directeur musical. Il est Directeur musical et artistique de l’orchestre Musique des Lumières (MdL), avec lequel il a enregistré pour Oehms Classics, NEOS Music, Doron Music, SRF 2 Kultur. Depuis 2017, Agudin et MdL sont des artistes officiels du label IBS Classical. Leurs dernières productions Der Kaiser von Atlantis, Bach Mirror et Generación Cortázar ont été saluées par la presse internationale. En 2015 et en 2016 il est nominé par l’Association des Critiques Musicaux d’Argentine au prix Meilleur Chef Argentin aux côtés de Daniel Barenboim ; en 2019, il reçoit le Prix “Chef de la Décennie” de la Fondation KONEX. Agudin est membre du jury du Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne et Directeur du programme Sinfónica Patagonia. Il est actuellement Artiste en résidence auprès de l’Ensemble Vocal de Lausanne. Avec MdL et IBS Classical, il enregistre en 21/22 An English Garden avec Marina Viotti, Das Lied von der Erde avec Ramón Vargas, The Brodsky Album en coopération avec Pro Helvetia. En 2022 il fera ses débuts avec Orquesta Sinfónica Simon Bolívar avec la première vénézuélienne du Roméo et Juliette d’Héctor Berlioz.

Joel Bardolet – violon

Joel Bardolet a passé les dernières années à expérimenter avec le langage musical de Johannes Ockeghem et la polyphonie de la Renaissance jusqu’aux paysages intemporels de Morton Feldman. La relation qu’il entretient depuis toujours avec le chef d’orchestre Jordi Móra lui a donné une perception de l’expérience phénoménologique qui existe dans sa lecture de chaque texte musical.
Actuellement, il est Directeur musical de la production Bach-Inventions avec la compagnie nationale de danse MalPelo, avec laquelle il partage régulièrement des laboratoires de scène et de travail, la beauté du geste, l’écoute honnête et l’intégration des matériaux littéraires, de l’architecture et de la science dans sa méthode de travail. Il fait partie de la génération éclairée par le Quatuor Casals et a été l’élève de Rainer Schmidt, Muriel Cantoreggi, Eva Graubin. Il a été inspiré par des artistes tels que  Clive Brown, Ferenc Rados, Rita Wagner, Eberhard Feltz, Lorenzo Coppola, Facundo Agudin.
Joel a créé et enregistré plusieurs œuvres qui lui ont été dédiées par le compositeur Joan Magrané, comme  Variacions sobre The Last Rose of Summer pour violon solo. Il a récemment enregistré Barcarolle Oubliée pour violon et orchestre à cordes, pour la production The Brodsky Album avec Musique des Lumières.
La collaboration avec des compositeurs actuels comme Heinz Holliger, Sofia Gubaidulina ou Salvatore Sciarrino est une source d’inspiration très importante pour lui.
Ces dernières années, il a été Premier violon à l’Orquestra Camera Musicae et actuellement, il est Premier violon solo auprès de l’orchestre Musique des Lumières. En tant que Konzertmeister invité, il collabore régulièrement avec l’orchestre de chambre de Fribourg, le Scottish Chamber Orchestra ou le Sinfonieorchester Biel-Solothurn. Il est membre du Trio Fortuny avec ses amis Pau et Marc et professeur à l’Universidad Nacional de Río Negro en Patagonie.

Léonie Renaud – Soprano

Après l’obtention d’un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne, la soprano suisse Léonie Renaud entreprend des études de chant à la Hochschule der Künste Berne dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations.

Pendant la saison 2012-2013, elle est soliste stagiaire au CNIPAL à Marseille. Elle bénéficie de l’apport artistique de personnalités telles qu’Edith Mathis, Patricia Petibon et Vladimiras Prudnikovas. Elle remporte un prix spécial au Concours International de Spoleto (Italie) et le 3e Prix au Paris Opera Awards.

Après avoir été Frasquita Carmen sur la scène du Festival de Bregenz en 2018, elle est réinvitée l’année suivante pour Rigoletto et Don Quichotte, deux nouvelles productions et sorties en DVD chez Unitel et accompagnées par le Wiener Symphoniker et dirigées par Enrique Mazzola et Daniel Cohen.

Elle fait ses débuts au Grand Théâtre de Shanghai où elle incarne Marie La Fille du Régiment aux côtés d’Alessandro Corbelli. Elle interprète Sophie dans Werther aux opéras de Metz, Massy et Reims, production diffusée sur France 3. Elle est Maria Luisa La Belle de Cadix et Pauline La Vie parisienne à l’Opéra de Lausanne. Elle chante Najade Ariadne auf Naxos aux opéras de Toulon et Lucerne, Gretel Hänsel und GretelBlondchen lEnlèvement au Sérail à l’Opéra de Metz.

Léonie Renaud a travaillé avec des chefs comme Antonino Fogliani, Jordan de Souza, David Reiland, Laurent Campellone, Thomas Rösner, Victorien Vanoosten. Elle participe à de nombreux festivals dont Saoût chante Mozart dans lEnlèvement au Sérail, Murten Classics dans la 4e de Mahler, Orfeo ed Euridice et La Flûte Enchantée, le Festival de Besançon dans le Stabat Mater– Dvorak ainsi qu’au Festival du Méjan à Arles accompagnée par Marie-Josèphe Jude. Elle fait ses débuts à la Tonhalle de Zürich, dans Le Laudi d’Hermann Suter. Elle est invitée à Montréal pour une série de concerts lyriques dans le cadre des Jeunes Ambassadeurs Lyriques.

Récemment, elle se produit à lOpéra National de Lorraine à Nancy dans La Belle Hélène, est Frasquita à l’opéra de Massy, Eurydice dans la version de Berlioz Orphée et Eurydice et Marzelline Fidelio à l’Opéra de MetzOttiliedans l’Auberge du Cheval blanc à l’Opéra de Reims.

Son grand intérêt pour la musique symphonique lui donne l’opportunité de chanter les Nuits d’é Berlioz avec le Sinfonietta de Lausanne sous la direction de Theodor Guschlbauer qu’elle retrouve pour La Création Haydn avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Parmi ses prochains engagements, citons une nouvelle production de Pelléas et Mélisande sous la direction de Victorien Vanoosten, la création mondiale de l’opéra  Der herzlose Riese  avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg dirigé par David Niemann, l’opéra de Viktor Ullmann Der Kaiser von Atlantis dirigé par Facundo Agudin ainsi que La Bohème au printemps 2023.

Filip Michal Saffray – alto

(né en 1983 à Zielona Gora / Pologne) a commencé à six ans le violon, il a été admis trois ans plus tard,au C.N.R. de Versailles dans la classe d’Alexandre Brussilovsky.

Entre 2000 à 2003 il a prof. Bartosz Bryła à l’Académie de Musique de Poznan en Pologne .

A partir de  2003, il a étudié le violon à l Université de Musique de Karlsruhe avec Albrecht Breuninger ainsi que, depuis 2009, l’alto avec J. Lüthy. Il est titulaire de 3 masters avec mention et félicitations du Jury. En 2009- 2010,il a été membre de l’Académie Internationale de l’Ensemble Modern, ce qui lui a permis de faire de par la suite de fréquentes apparitions en tant que 1ère ou 2ème violon solo et alto solo au sein de l’Ensemble Modern dans de multiples créations et enregistrements ainsi que dans de nombreux Festival de musique contemporaine; entre autres, Klangspuren Festival de Innsbruck, ¨Ultraschall¨ de Berlin; Festival de Salzbourg, ¨Sacrum Profanum*  deCracovie et le Festival ¨Cresc¨ à Francfort.

En parallèle il a fait de nombreux remplacements dans différents orchestres en tant qu’alto solo, récemment entre autre a la l’Orchester de la Tonhalle de Zurich et la Philharmonie de Konstanz.

Il a joué en tant que soliste le concerto de Philippe Hersant au Festival de Besançon, ains que la Concerto Rhapsodie de Martinu avec l’Orchestre Symphonique de Bienne en 2016, et Harold en Italie avec l’orchestre symphonique de Ulm en 2019, ainsi que la création mondiale du concerto pour Alto de Jost Meier en Octobre 2022 avec l’orchestre Symphonique de Bienne.

Depuis la saison 2013/2014 est Filip Saffray alto solo de l’Orchestre Symphonique de Bienne.

Après l’obtention d’un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne, la soprano suisse Léonie Renaud entreprend des études de chant à la Hochschule der Künste Berne dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations.

Pendant la saison 2012-2013, elle est soliste stagiaire au CNIPAL à Marseille. Elle bénéficie de l’apport artistique de personnalités telles qu’Edith Mathis, Patricia Petibon et Vladimiras Prudnikovas. Elle remporte un prix spécial au Concours International de Spoleto (Italie) et le 3e Prix au Paris Opera Awards.

Après avoir été Frasquita Carmen sur la scène du Festival de Bregenz en 2018, elle est réinvitée l’année suivante pour Rigoletto et Don Quichotte, deux nouvelles productions et sorties en DVD chez Unitel et accompagnées par le Wiener Symphoniker et dirigées par Enrique Mazzola et Daniel Cohen.

Elle fait ses débuts au Grand Théâtre de Shanghai où elle incarne Marie La Fille du Régiment aux côtés d’Alessandro Corbelli. Elle interprète Sophie dans Werther aux opéras de Metz, Massy et Reims, production diffusée sur France 3. Elle est Maria Luisa La Belle de Cadix et Pauline La Vie parisienne à l’Opéra de Lausanne. Elle chante Najade Ariadne auf Naxos aux opéras de Toulon et Lucerne, Gretel Hänsel und Gretel, Blondchen l’Enlèvement au Sérail à l’Opéra de Metz.

Léonie Renaud a travaillé avec des chefs comme Antonino Fogliani, Jordan de Souza, David Reiland, Laurent Campellone, Thomas Rösner, Victorien Vanoosten. Elle participe à de nombreux festivals dont Saoût chante Mozart dans l’Enlèvement au Sérail, Murten Classics dans la 4e de Mahler, Orfeo ed Euridice et La Flûte Enchantée, le Festival de Besançon dans le Stabat Mater- Dvorak ainsi qu’au Festival du Méjan à Arles accompagnée par Marie-Josèphe Jude. Elle fait ses débuts à la Tonhalle de Zürich, dans Le Laudi d’Hermann Suter. Elle est invitée à Montréal pour une série de concerts lyriques dans le cadre des Jeunes Ambassadeurs Lyriques.

Récemment, elle se produit à l’Opéra National de Lorraine à Nancy dans La Belle Hélène, est Frasquita à l’opéra de Massy, Eurydice dans la version de Berlioz Orphée et Eurydice et Marzelline Fidelio à l’Opéra de Metz, Ottiliedans l’Auberge du Cheval blanc à l’Opéra de Reims.

Son grand intérêt pour la musique symphonique lui donne l’opportunité de chanter les Nuits d’été Berlioz avec le Sinfonietta de Lausanne sous la direction de Theodor Guschlbauer qu’elle retrouve pour La Création Haydn avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Parmi ses prochains engagements, citons une nouvelle production de Pelléas et Mélisande sous la direction de Victorien Vanoosten, la création mondiale de l’opéra  Der herzlose Riese  avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg dirigé par David Niemann, l’opéra de Viktor Ullmann Der Kaiser von Atlantis dirigé par Facundo Agudin ainsi que La Bohème au printemps 2023.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles ainsi que les concerts à venir.