La Bohème

23.02.2023 – 20:00

24.02.2023 – 20:00

26.02.2023 – 17:00

Programme

Giacomo Puccini (1858-1924)
La Bohème
Opéra en quatre tableaux créé à Turin

Avec

ÉQUIPE ARTISTIQUE
Rubén Amoretti direction artistique
Facundo Agudin direction musicale
Robert Bouvier mise en scène
Pascal Mayer chef de choeur
Daria Korotkova chef de chant
Floriane Galabourda cheffe choeur d’enfants
Roberto Punzi décors et costumes
Pascal di Mito lumières
Morgan Hoxha régisseur général
Roberto Punzi production Italie
Angel Pazos production Espagne

DISTRIBUTION
Laurence Guillod Mimì
Orlando Niz Rodolfo
Alejandro Meeraapfel Marcello
Léonie Renaud Musetta
Rémy Ortega Schaunard
Rubén Amoretti Colline
Mario Marchisio Benoît/Alcindoro

Choeur Lyrica Neuchâtel
Orchestre Musique des Lumières

COPRODUCTION
Lyrica Neuchâtel
Théâtre du Passage, Neuchâtel
Amici per la musica, Cuneo
Festival Stand’été, Moutier

Opéra en quatre tableaux créé à Turin en 1896

La Bohème est un opéra en quatre tableaux de Giacomo Puccini, composé sur un livret écrit en collaboration avec Giuseppe Giacosa et Luigi Illica. La création a eu lieu le 1er février 1896 au Teatro Regio di Torino, sous la direction d’Arturo Toscanini.
Le superbe livret a été réalisé d’après l’ouvrage d’Henry Murger « Scènes de la vie de bohème », roman-feuilleton dont les épisodes furent pour la plupart publiés dans la revue LE CORSAIRE – Journal des spectacles, de la littérature, des arts et des modes (Paris, 1823 à 1858).

Voici un extrait du texte de Murger :

« Comme tout état social, la Bohème comporte des nuances différentes, des genres divers
qui se subdivisent eux-mêmes et dont il ne sera pas inutile d’établir la classification. Nous commencerons par la Bohème ignorée, la plus nombreuse. Elle se compose de la grande famille des artistes pauvres, fatalement condamnés à la loi de l’incognito, parce qu’ils ne savent pas ou ne’ peuvent pas trouver un coin de publicité pour attester leur existence dans l’art, et, par ce qu’ils sont déjà, prouver ce qu’ils pourraient être un jour. Ceux-là, c’est la race des obstinés rêveurs pour qui l’art est demeuré une foi et non un métier gens enthousiastes, convaincus, à qui la vue d’un chef- d’œuvre suffit pour donner la fièvre, et dont le cœur loyal bat hautement devant tout ce qui est beau,
sans demander le nom du maître et de l’école.
Nous ajouterons que la Bohème n’existe et n’est possible qu’à Paris. »

Facundo Agudin – Direction

Le chef suisse d’origine argentine s’est formé à Buenos Aires et à la Schola Cantorum Basiliensis. Basé en Suisse depuis 1996, il mène sa carrière dans une dizaine de pays. Ses années avec les Basler Madrigalisten et le Schweizer Kammerchor le rapprochent de Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle, Armin Jordan. Il fait ses débuts au Théâtre Mariinsky avec Faust en 2014/15 ; Enescu Festival dans la série 21st Century Music en 2017 ; Festival del Maggio Musicale Fiorentino avec Das Lied von der Erde en 2019. Il collabore avec des artistes comme Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Rubén Amoretti, Kent Nagano. En Suisse, Agudin collabore depuis 2020 avec le Basler Gesangverein en tant que Directeur musical. Il est Directeur musical et artistique de l’orchestre Musique des Lumières (MdL), avec lequel il a enregistré pour Oehms Classics, NEOS Music, Doron Music, SRF 2 Kultur. Depuis 2017, Agudin et MdL sont des artistes officiels du label IBS Classical. Leurs dernières productions Der Kaiser von Atlantis, Bach Mirror et Generación Cortázar ont été saluées par la presse internationale. En 2015 et en 2016 il est nominé par l’Association des Critiques Musicaux d’Argentine au prix Meilleur Chef Argentin aux côtés de Daniel Barenboim ; en 2019, il reçoit le Prix “Chef de la Décennie” de la Fondation KONEX. Agudin est membre du jury du Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne et Directeur du programme Sinfónica Patagonia. Il est actuellement Artiste en résidence auprès de l’Ensemble Vocal de Lausanne. Avec MdL et IBS Classical, il enregistre en 21/22 An English Garden avec Marina Viotti, Das Lied von der Erde avec Ramón Vargas, The Brodsky Album en coopération avec Pro Helvetia. En 2022 il fera ses débuts avec Orquesta Sinfónica Simon Bolívar avec la première vénézuélienne du Roméo et Juliette d’Héctor Berlioz.

Alejandro Meerapfel – Baryton-basse

Alejandro Meerapfel est diplômé de l’Institut Supérieur d’Art du Teatro Colón de Buenos Aires, avec le titre de Maître de Chant. Il obtient son Master après des études avec Lucka Jerman, Nino Falsetti, Ana Sirulnik et Reinaldo Censabella, entre autres. Actuellement, il se perfectionne avec Maria Rosa Farré. Pendant quinze ans, il intègre les troupes des principaux théâtres d’Argentine. Il est apparu fréquemment sur les principales scènes d’Amérique latine et d’Europe, dans les rôles de Aeneas (Bruxelles), Marcello dans La Bohème (Córdoba), Nabucco (Lisbonne), Leporello dans Don Giovanni, Guglielmo dans Così fan tutte, Valentin dans Faustet Rodrigo dans Don Carlo (Neuchâtel et Moutier), ainsi que dans le rôle-titre de Richter, opéra de chambre de Mario Lorenzo (Buenos Aires et Paris). Il a chanté avec le ténor mexicain Ramón Vargas, entre autres. Il a participé aux enregistrements de Judas Macchabée de Haendel, le Dramma per musica de Bach, Le Phoenix du Mexique de Sor Juana Inés de la Cruz et Nabucco, oratorio de Michelangelo Falvetti, au festival d’Ambronay. Récemment, il s’est produit à Versailles et à Bruxelles, à côté de la Capella Mediterranea dirigée par Leonardo García Alarcón, et était Germont dans une nouvelle production de La Traviata au Festival de Moutier, sous la direction de Facundo Agudín. En 2016, il a chanté dans Bomarzo de Ginastera, avec le National Symphony Orchestra, Romulus der Grosse, création de Andreas Pflüger à Bâle, Fidelio, Die Soldaten, Finnegans Wake et la Huitième Symphonie de Mahler au Teatro Colón. Il a aussi interprété Sancho Panza, dans Don Quichotte de Massenet, à Neuchâtel. En 2017, il chante Les Trois Sœurs, Der Rosenkavalier, La Traviata et Andrea Chénier au Teatro Colón et se produira également à l’Opéra de Dijon et au Concertgebouw d’Amsterdam.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles ainsi que les concerts à venir.