Lausanne, le tonnerre et le ruisseau

30.03.2023 – 20:00

Salle Paderewski, Lausanne

Espace la Velle, Le Noirmont

Programme

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : Entrée des Muses
Tirée de l’opéra « Les Boréades » RCT 31:9
Joseph Haydn (1732-1809): Concerto pour violon N°1 en do majeur * Hob VIIa:1
Wolfgang Amadeus Mozart (1750-1792)
Ouverture « Così fan’ tutte » KV 588
Concerto pour violon N° 4 en ré majeur KV 218
Joseph Haydn (1732-1809) : Concerto pour violon en sol majeur Hob. VIIa:4
Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Symphonie N° 6 « Pastorale » Op. 68

Avec

Rennosuke Fukuda violon, 1er prix CIML 2022
Veronika Miecznikowski* violon, 2e prix CIML 2022
Musique des Lumières
Pédagogie virtuose
Facundo Agudin direction

Les Lauréats de Lausanne

Chaque année, les lauréats du Concours d’interprétation musicale de Lausanne sont les invités de l’orchestre Musique des Lumières. L’édition 2022 étant réservée au Violon, les deux œuvres au programme sont le lumineux Concerto en Ré majeur Op. 3/3 d’Antonio Vivaldi et le Concerto en Sol majeur de Joseph Haydn (une œuvre brillante qui reste largement à découvrir même par les amateurs les plus aguerris). Rennosuke Fukuda, jeune virtuose japonais lauréat du 1er Prix CIML 2022, et Veronika Miecnikovski, jeune violoniste tessinoise lauréate du 2e Prix CIML 2022, interpréteront respectivement les concertos de Haydn et Vivaldi. L’orchestre Musique des Lumières les félicite et se réjouit de les accueillir en solistes ! Le compositeur Pablo Ortiz, dont l’œuvre a souvent été saluée en Suisse, amène avec son Mores Redux (2018) la mélancolie du tango argentin en clé contemporaine. Une « évasion sentimentale » à savourer en basse lumière. Avec sa Symphonie Pastorale Op. 68, Beethoven ouvre la voie à la grande musique à programme romantique. Il a donné à son œuvre un intitulé curieux : Souvenir de la vie rustique. Héctor Berlioz commente, à propos de son quatrième mouvement : « Orage, éclairs : Alors que les trombones éclatent, le tonnerre des timbales redouble de violence. Et ce n’est plus la pluie, le vent, mais un cataclysme épouvantable, la fin du monde ! En vérité, cela donne des vertiges. » En 1912, dans le cadre des Concerts Colonne, Debussy nous invite au voyage en écrivant à Paris : « Il s’agit de la musique la plus nouvelle. Elle reste décidément l’un des meilleurs modèles de mécanique expressive… Entendre un orchestre imiter le cri des animaux est une joie sûre pour les petits comme pour les grands. »

Infos et billeterie:

Veronika Miecznikowski – violon. 2e Prix CIML 2022

 

 

Veronika Miecznikowski est née en 2000 à Bâle, en Suisse. Elle a pris ses premières leçons de violon avec Anna Paraschiv à Turin lorsqu’elle avait cinq ans. Elle est ensuite devenue l’élève d’Anna Modesti au pré-collège du Conservatorio della Svizzera italiana de Lugano et, plus tard, de Marco Rizzi au pré-collège de l’Université de musique et des arts du spectacle de Mannheim. Actuellement, elle poursuit ses études avec le prof. Rizzi au sein du programme de bachelor de l’Université de musique et des arts du spectacle de Mannheim. De 2014 à 2017, elle a été violon solo de l’orchestre régional de jeunes, Orchestra giovanile della Svizzera italiana. Elle a été récompensée lors de plusieurs concours nationaux et internationaux de musique de jeunesse, entre autres Premio Crescendo à Florence (premier prix 2013) et le concours national suisse de musique de jeunesse (premiers prix des épreuves finales en 2014 et 2016). Outre la musique de chambre, elle a collaboré en tant que soliste avec plusieurs orchestres. En octobre 2016, elle a interprété la première mondiale de la Suite pour violon et orchestre de Fabio Arnaboldi, accompagnée par l’Orchestre philharmonique du Caucase du Nord sous la direction de Piotr Nikiforoff.

Veronika Miecznikowski joue un violon attribué à Michael Platner, qui lui a été gentiment prêté par Melania Magnani.

Rennosuke Fukuda – violon. 1er Prix CIML 2022

Rennosuke Fukuda est un violoniste japonais né en 1999. Il a été décrit par The Violin Channel comme « se construisant rapidement une réputation internationale de jeune virtuose au potentiel exceptionnel ».
Rennosuke a remporté le concours Menuhin 2014 pour jeunes violonistes à Austin TX, aux États-Unis, ce qui lui a valu l’honneur de se produire avec le Cleveland Orchestra. Il a également joué avec l’Orchestre philharmonique de Londres, l’Orchestre philharmonique de Moscou, l’Orchestre symphonique de la radio NDR, l’Orchestre national de la radio de Roumanie, l’Orchestre philharmonique de la République tchèque du Nord, l’Orchestre symphonique de Yomiuri, l’Orchestre philharmonique d’Osaka, l’Orchestre symphonique d’Hiroshima et l’Orchestre philharmonique d’Okayama. Il a travaillé avec des chefs tels que Giancarlo Guerrero, Dimitri Jurowski, Kazuki Yamada, Norichika Iimori, Masahiko Enkoji et d’autres.
Rennosuke a obtenu le 4e prix du Concours international de violon Joseph Joachim (Hanovre 2018), le 1er prix de Valsesia Musica (2017). Il a également reçu le prix de promotion Reinhold Wurth avec la meilleure note dans le groupe de tous les âges, et le Sonderpreis « Virtuoz » 2013 au concours international de violon de Kloster Schöntal. En 2017, Rennosuke a reçu le prix Ivry Gitlis en tant que jeune violoniste actif, et a obtenu une bourse du Rahn Kulturfonds en Suisse. Rennosuke a reçu le Prix d’études du Pour-cent culture Migros en 2019 et 2020.
Il a étudié le violon avec Sonoko Kouno, Chihiro Kudo, Machie Oguri et Keiko Urushihara avant de s’installer en Suisse où il a obtenu son diplôme à la Haute École de Musique de Lausanne auprès des professeurs Pavel Vernikov et Svetlana Makarova. Rennosuke étudie actuellement sous la direction du professeur Janine Jansen en tant qu’étudiant en master à la Haute École de Musique de Lausanne. En 2020, Rennosuke est devenu le directeur artistique et le premier violon du MOST (Magical Orchestra of Special Talents). Rennosuke joue sur un violon fabriqué par Nicolo Gagliano (vers 1773).

Concours d’interprétation musicale de Lausanne

Le concours a été créé en 1991 par un groupe de personnes désireuses de mettre sur pied, tous les deux ans, un Concours d’Interprétation Musicale de haut niveau, ouvert à de jeunes pianistes, violonistes et violoncellistes. En 2002 le concours a véritablement pris son envol en se constituant comme association et en s’installant à la Salle Paderewski du Casino de Montbenon à Lausanne. Puis en 2021, à l’occasion de son trentième anniversaire, le concours change sa formule : afin de donner davantage de prestige à son palmarès, le concours a désormais lieu chaque année et est dédié tour à tour au piano, au violon et au violoncelle.
Depuis sa création le concours récompense des jeunes aux talents particulièrement remarquables et dont plusieurs réalisent aujourd’hui une carrière internationale. La priorité que s’est donnée le Jury du concours est de distinguer et de récompenser des artistes au vrai sens du terme, c’est-à-dire des musiciens qui ne sont pas seulement des exécutants ou des virtuoses, mais qui transmettent un message musical, apportent une émotion et témoignent d’une sensibilité vis-à-vis des œuvres interprétées. Ces jeunes sont nombreux et ils font la joie et l’honneur du concours.
Par son exigence artistique, le Concours ambitionne d’assurer la pérennité d’un niveau musical d’excellence, d’offrir un tremplin aux candidats, de favoriser la transmission entre des musiciens professionnels réputés et de jeunes musiciens en devenir et enfin, de partager et d’échanger autour de la musique
L’association est gérée par un comité dont les membres émanent d’horizons très divers. Elle est ouverte à toute personne physique ou morale qui adhère au but social de l’association et s’engage à la promouvoir.

Facundo Agudin – Direction

Le chef suisse d’origine argentine s’est formé à Buenos Aires et à la Schola Cantorum Basiliensis. Basé en Suisse depuis 1996, il mène sa carrière dans une dizaine de pays. Ses années avec les Basler Madrigalisten et le Schweizer Kammerchor le rapprochent de Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle, Armin Jordan. Il fait ses débuts au Théâtre Mariinsky avec Faust en 2014/15 ; Enescu Festival dans la série 21st Century Music en 2017 ; Festival del Maggio Musicale Fiorentino avec Das Lied von der Erde en 2019. Il collabore avec des artistes comme Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Rubén Amoretti, Kent Nagano. En Suisse, Agudin collabore depuis 2020 avec le Basler Gesangverein en tant que Directeur musical. Il est Directeur musical et artistique de l’orchestre Musique des Lumières (MdL), avec lequel il a enregistré pour Oehms Classics, NEOS Music, Doron Music, SRF 2 Kultur. Depuis 2017, Agudin et MdL sont des artistes officiels du label IBS Classical. Leurs dernières productions Der Kaiser von Atlantis, Bach Mirror et Generación Cortázar ont été saluées par la presse internationale. En 2015 et en 2016 il est nominé par l’Association des Critiques Musicaux d’Argentine au prix Meilleur Chef Argentin aux côtés de Daniel Barenboim ; en 2019, il reçoit le Prix “Chef de la Décennie” de la Fondation KONEX. Agudin est membre du jury du Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne et Directeur du programme Sinfónica Patagonia. Il est actuellement Artiste en résidence auprès de l’Ensemble Vocal de Lausanne. Avec MdL et IBS Classical, il enregistre en 21/22 An English Garden avec Marina Viotti, Das Lied von der Erde avec Ramón Vargas, The Brodsky Album en coopération avec Pro Helvetia. En 2022 il fera ses débuts avec Orquesta Sinfónica Simon Bolívar avec la première vénézuélienne du Roméo et Juliette d’Héctor Berlioz.

Musique des Lumières

La programmation de l’orchestre Musique des Lumières est inspirée par un critère de transversalité. De la commande d’œuvres en création mondiale à l’exploration du vaste répertoire du XVIIe et à la polyphonie vocale-instrumentale interprétée sur instruments d’époque, MdL offre, au fil des saisons, un véritable programme de découverte. Une vision dynamique du grand répertoire qui cherche à établir de nouveaux modes de relation avec les publics. Depuis son lieu de résidence dans le Jura suisse, la production de MdL rayonne. Les projets en collaboration se multiplient avec des institutions aussi variées que le TOBS Bienne Soleure, le Théâtre du Passage, l’Ensemble Vocal de Lausanne, le Festival Enescu de Bucarest et de nombreux labels discographiques. MdL et Agudin inaugurent le labyrinthe Borges de la Fondazione Giorgio Cini à Venise ; ouvrent la Biennale für Neue Musik Chur ; lancent encore le Projet Dürrenmatt avec l’opéra Romulus der Grosse de Andreas Pflüger en 2015 (ce programme réunira des créations de Sontòn Caflisch, Pérez Ramírez, Gesseney). MdL et Agudin ont enregistré pour OEHMS, NEOS, Doron, SRF 2 Kultur. Ils sont actuellement artistes associés du label IBS Classical, dont les albums Bach Mirror (2017), Der Kaiser von Atlantis (2018) et Generación Cortázar (2021) ont suscité l’éloge de la presse internationale.  Dans la série contemporaine Music & Words, chaque album s’inspire d’un grand auteur de notre temps : Generación Cortázar (2020), The Dürrenmatt Project (2021) ; The Brodsky Album (2022). Parmi les prochaines productions discographiques, sont à mentionner An English Garden (2023) avec Marina Viotti ; Das Lied von der Erde (2022, orchestration d’Arnold Schönberg) ; Markus-Passion (2023, avec l’Ensemble Vocal de Lausanne). L’orchestre MdL est soutenu par le Canton du Jura et la Loterie Romande. Ses projets reçoivent le soutien des fondations Pro Helvetia, Göhner, Binding, Nestlé pour l’art, SRKS, Kerr-Dürrenmatt. Pendant la saison 21/22 MdL a présenté 17 programmes différents, dont des créations mondiales de Hinako Takagi (Osaka), Joan Magrané (Barcelone), Pablo Ortiz (Davis CA), Andreas Pflüger, Paul Suits et David Sontón (Basel). L’orchestre Musique des Lumières est Artiste associé au Théâtre du Jura et développe une intense collaboration avec l’Ensemble Vocal de Lausanne.