Le luth dansant

08.02.2025 – 19:00

Programme

Sylvius Leopold Weiss (1687-1750)
Suite en ré mineur

Gaultier le Vieux (1575-1651)
La Cascade

Charles Mouton (1626-1699)
Le charmant retour, La belle Espagnole

Avec

MÓNICA PUSTILNIK, luth baroque
MARTHE KRUMMENACHER, création chorégraphique

Coproduction ACMA Genève, Musique des Lumières

Musique en mouvement

Le Luth dansant est un spectacle surprenant, où la danse contemporaine fait la rencontre de la musique ancienne. Après plusieurs siècles d’oubli, le son du luth baroque émerveille toujours. Il est ici enrichi par le mouvement sincère, intrépide. Les œuvres de Sylvius Leopold Weiss (1687-1750), interprétées ici par la luthiste virtuose Mónica Pustilnik, déclenchent un véritable fleuve d’improvisation instrumentale… qui inspire les chorégraphies de Marthe Krummenacher (Prix suisse de danse 2017).

Mónica Pustilnik joue sur un luth baroque à onze cordes. Son interprétation s’inscrit dans le courant de lecture « historiquement renseignée » du répertoire préclassique. De son côté, Marthe Krummenacher propose un style de danse qui, tout en puisant son inspiration dans les couleurs baroques, parvient à s’adresser au public d’aujourd’hui. Le geste instrumental et le geste chorégraphique se rejoignent pour n’en former qu’un, à mi-chemin entre l’écriture et l’improvisation.

Mónica Pustilnik

« L’un des grands noms du luth d’aujourd’hui. » (Le Courrier)

Mónica Pustilnik est luthiste, cheffe d’orchestre et professeure. Elle travaille avec toute la gamme d’instruments historiques à cordes pincées : luth, archiluth, théorbe, guitare baroque, viola da mano. Elle est diplômée en guitare et piano du Conservatoire National d’Argentine et se perfectionne auprès de Hopkinson Smith à la Schola Cantorum de Bâle. Plus tard, elle approfondit l’étude de la basse continue avec Jesper Christensen et Rolf Lislevand et se forme et se forme en direction auprès de Michel Corboz (Genève) et Jordi Mora (Barcelone).

À Genève, Mónica est directeur artistique de l’Association de Concerts de Musique Ancienne et professeure de luth à la Haute École de Musique (HEM). Elle enseigne aussi le luth au Conservatoire supérieur de Paris (CNSMDP). En tant que cheffe, on la retrouve au pupitre de représentations d’Elena de Cavalli à l’Opéra d’Angers-Nantes (2014) et assiste Leonardo García Alarcón dans King Arthur de Purcell au Grand Théâtre de Genève. Mónica a enregistré pour des labels tels que Naïve, Glossa, Virgin, Arcana, IBS Classical. Son premier album solo est consacré à l’oeuvre d’Alessandro Piccini (Accent, 2014).

 

« One of the great names on today’s lute » (Le Courrier). (Le Courrier) 

Mónica Pustilnik is a lutenist, conductor and teacher. She works with the full range of historical plucked instruments: lute, archlute, theorbo, baroque guitar, viola da mano. She graduated in guitar and piano from the National Conservatory of Argentina and went on to study with Hopkinson Smith at the Schola Cantorum in Basel. She later studied basso continuo with Jesper Christensen and Rolf Lislevand, and trained as a conductor with Michel Corboz (Geneva) and Jordi Mora (Barcelona). 

In Geneva, Mónica is artistic director of the Association de Concerts de Musique Ancienne and teaches lute at the Haute École de Musique (HEM). She also teaches lute at the Conservatoire Supérieur de Paris (CNSMDP). As conductor, she was in charge of performances of Cavalli’s Elena at the Opéra d’Angers-Nantes (2014) and assisted Leonardo García Alarcón in Purcell’s King Arthur at the Grand Théâtre de Genève. Mónica has recorded for labels such as Naïve, Glossa, Virgin, Arcana and IBS Classical. Her first solo album is devoted to the works of Alessandro Piccini (Accent, 2014).

Marthe Krummenacher

Marthe Krummenacher se forme à l’Ecole de danse de Genève – Ballet Junior sous la direction de Béatriz Consuelo de 1992 à 2000. Elle danse pour le NDT2 Jiri Kylian à la Haye et pour William Forsythe à Frankfort. Elle travaille avec Noemi Lapzeson, Cindy Van Acker, Cie Quivala (Genève) et Crystal Pite (Canada). Parallèlement elle donne des stages d’improvisation à l’école de danse de Genève, assiste les créations d’Alexander Ekman (Suède), et poursuit l’apprentissage du Budo (art martial japonais).

Elle a créé Ra De Ma Ré (Théâtre de l’Usine 2010) et Poussez les bords du monde (Théâtre de l’Usine 2012) avec Raphaële Teicher et Laissez-moi dansez (adc- Genève 2013) avec Perrine Valli et Tamara Bacci.

En 2017, elle reçoit le Prix suisse de danse en tant que « danseuse exceptionnelle ». En juin 2019, elle présente Ceci est une rencontre l’ADC, Genève.

Marthe Krummenacher trained at the Ecole de danse de Genève – Ballet Junior under the direction of Béatriz Consuelo from 1992 to 2000. She danced for the NDT2 Jiri Kylian in The Hague and for William Forsythe in Frankfurt. She has worked with Noemi Lapzeson, Cindy Van Acker, Cie Quivala (Geneva) and Crystal Pite (Canada). At the same time, she gives improvisation workshops at the Geneva dance school, assists in the creations of Alexander Ekman (Sweden), and continues to learn Budo (Japanese martial art).

She created Ra De Ma Ré (Théâtre de l’Usine 2010) and Poussez les bords du monde (Théâtre de l’Usine 2012) with Raphaële Teicher and Laissez-moi dansez (adc- Geneva 2013) with Perrine Valli and Tamara Bacci.

In 2017, she received the Swiss Dance Prize as ‘outstanding dancer’. In June 2019, she will present Ceci est une rencontre at the ADC, Geneva.

 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles ainsi que les concerts à venir.