Misa Tango

19.11.2022 – 20:00

Programme

David Sontòn-Caflisch (1974) « El Sur » (2022, création mondiale)
Marcelo Nisinman (1970) Tercera Generación (2014)
Luis Bacalov (1933-2017) Misa Tango (1997)

Avec

Dilara Bastar mezzosoprano / Andrea Zese baryton Marcelo Nisinman*, Maxime Point bandoneón
Basler Gesangverein
Musique des Lumières
Facundo Agudin direction

Le pont Jura-Bâle

Cette pluie qui aveugle les vitres
Réjouira en de lointains faubourgs
Les raisins noirs d’une treille dans un
Patio qui n’existe plus.

L’après-midi mouillé
Me ramène la voix, la voix tant désirée,
De mon père qui revient et qui n’est pas mort.
Jorge Luis Borges, La pluie, 1960

Le Basler Gesangverein (BGV), l’ainée parmi les sociétés chorales les plus importantes de Suisse, fait ses débuts en 2022 sur la scène culturelle jurassienne. En effet, le BGV entame cette saison son programme du 200. Anniversaire, qui donne une place majeure à la création contemporaine suisse. Musique des Lumières et Facundo Agudin sont heureux de développer la collaboration avec le BGV et de pouvoir en présenter cette première étape à Delémont et Bâle avec un concert original.
Au programme, trois œuvres actuelles, pénétrées par la force rythmique du tango argentin. En création mondiale, El Sur : une nouvelle œuvre de David Sontòn-Caflisch, le remarquable compositeur grison, commandée pour l’occasion par le BGV. Elle sera suivie de Troisième Génération de Marcelo Nisinman, bandonéoniste leader de la scène européenne. MdL a donné la création mondiale de l’œuvre dans l’album « Generación Cortázar », paru en 2021. Le moment culminant du programme est la Misa Tango de Luis Bacalov (1933-2017), compositeur italo-argentin, lauréat de l’Oscar par sa partition du film Il postino (1995). Cette œuvre imposante requiert un grand effectif orchestral-choral, deux solistes vocaux et bandonéon solo. Chaque mouvement de la messe est composé sur un motif rythmique issu de la riche tradition rioplatense : tango, milonga, candombe…

Marcelo Nisinman – compositeur

Né à Buenos Aires, en Argentine, Nisinman est un compositeur international et maître interprète de bandonéon. Il réside actuellement à Bâle, en Suisse. Il a étudié le bandonéon avec Julio Pane et la composition avec Guillermo Graetzer à Buenos Aires et Detlev Müller-Siemens à Basel Musik Akademie, Suisse. Marcelo Nisinman, en tant que soliste de bandonéon renommé, a joué avec Martha Argerich, Gidon Kremer, Gary Burton, Fernando Suarez Paz, Assad Brothers, le WDR Big Band, l’Orchestre Philharmonique de Belgrade, l’Orchestre de Philadelphie dirigé par Charles Dutoit et le Luzerner Simfoniorchester entre autres. Compositeur en résidence dans différents festivals de musique comme l’Oxford Chamber Music Festival en 2008 et a été invité en tant que compositeur et interprète au Kuhmo Chamber Music Festival Finland, au Boswil Festival en Suisse, au Stift Festival en Hollande, au Obertöne Kammermusik Festival en Autriche, Festival du Jura en Suisse, le Zeitkunst Festival à Berlin et à Paris comme au Sonoro Festival à Bucarest en Roumanie. Nisinman a également composé un certain nombre d’œuvres orchestrales, dont le bandonéon en tant que « Dark Blue Tango » (Ricordi Editions) créé dans sa version pour orchestre de chambre par Musique des Lumières et dans sa version pour orchestre complet par Orquesta Sinfónica Nacional Argentina, les deux premières dirigées par Facundo Agudin. Il collabore constamment en tant que compositeur et interprète dans différents projets musicaux et enregistrements avec Daniel Rowland, Diana Ketler, Alberto Mesirca, Julia Schroeder, Anna Fedorova, Natacha Kudritskaya, Chen Halevi, Maja Bogdanovic, Felix Froschahmmer, Gareth Lubbe, Philippe Graffin, Helena Winkelman, Rui Lopes, Zoran Markovic, Alfredo Perl et le Baltic Neopolis Orchestra entre autres.

Maxime Point – bandonéon

Né en 1983 au Puy en Velay, Maxime débute la musique à l’âge de 6 ans et commence l’accordéon à 7 ans. A 18 ans, lorsqu’il découvre le Tango et le Bandonéon sous le regard d’Hervé ESQUIS, cette musique et cet instrument résonnent en lui comme indispensables pour transmettre son art. Il suit sa formation musicale au conservatoire de Saint-Étienne dans la classe d’accordéon de Philippe BOURLOIS, relations intenses entre les deux hommes, qui suit son parcours d’étudiant mais aussi d’artiste confirmé jusqu’à l’obtention de son DEM à l’unanimité, sa nomination de lauréat de l’année en 2009 sur l’ensemble des médaillés d’or et son perfectionnement en 2010. Il suit des enseignements de musicologie, de commentaires d’écoute, d’écriture, d’analyse et présente un mémoire sur le « Sacre du Printemps » d’Igor STRAVINSKY.
Il participe aux Master Class d’artistes renommés tels que Daniel BREL (Bandonéon / Tango), William SABATIER  (Bandonéon / Tango), Marcel LOEFFLER  (Accordéon / Jazz) ou encore l’accordéoniste concertiste international Yuri SHISHKIN. Il a également joué dans l’opéra « Quat’Sous » de Kurt WEILL au Grand Théâtre de Tours. Maxime a joué en tant qu’accordéoniste dans la formation « DoÏna Quintet » pendant 4 ans, axée sur la musique improvisée, jazz, klezmer et tango. En mai 2011, ils sortent un album : « Cerno More ». Habitué aux performances avec « Roulotte Tango », c’est avec la chorégraphe et danseuse Odile Gheysens / in-SENSO, qu’il voyage en Corée du Sud pour présenter une performance insolite et improvisée danse / musique : « PAVOT Tango Addict ». Depuis 2006, il est bandonéoniste de « Roulotte Tango », sous la direction artistique de Julien BLONDEL, avec lequel il fait des tournées internationales (Allemagne, Turquie, Suisse, Italie, Espagne, Belgique, Russie, DOM TOM, Luxembourg. Il fait partie de l’Orchestre « La Gran Tipica Paris » avec le pianiste Roger HELOU et se produit avec l’orchestre de tango très en vogue : « Silbando ». Maxime fait partie du tout nouveau projet el « Cuarteto Entre Dos », destiné aux milongas et concerts (France, Pologne et Italie). Maxime s’est produit en tant que soliste avec l’ »Orchestre Symphonique de l’Opéra de Saint-Étienne » (Suite Punta Del Este – Astor Piazzolla).

Dilara Bastar – mezzo-soprano

La mezzo-soprano turque est née à Istanbul en 1988. En 2002, elle a commencé ses études de clarinette au Conservatoire d’État de l’Université d’Istanbul. En 2006, elle a été transférée à l’École d’opéra du Conservatoire d’État de l’Université Mimar Sinan. Six ans plus tard, elle remporte le concours de chant Siemens et est acceptée au studio d’opéra du STAATSTHEATER KARLSRUHE. Ici, elle a chanté des rôles tels que Cherubino dans Les Noces de Figaro de Mozart, Hannah dans Passenger de Weinberg, Abiah dans l’opéra jeunesse Border et Pasqualita dans Doctor Atomic de John Adam. Avec la saison 2014/15, Dilara Baştar est devenue membre de l’ensemble STAATSTHEATER. Depuis, elle a célébré les triomphes avec les grands rôles de Mozart et du bel canto – Cherubino dans Les Noces de Figaro, Dorabella dans Così fan tutte, Sesto dans Titus, Roméo dans I Capuleti e i Montecchi de Bellini, Smeton dans Anna Bolena de Donizetti. Son répertoire s’étend de Ino de Haendel dans Semele au rôle-titre dans Fantasio de Jacques Offenbach, la Muse dans les Contes d’Hoffmann, Wagner – Siegrune dans Die Walküre, 2e Norn, Floßhilde et Wellgunde dans le Ring des Nibelungen – et Hänsel de Humperdinck dans Hänsel und Gretel, le fils de den Tsar Fyodor dans Boris Godunov, le renard dans La petite renarde rusée de Janácek à des rôles contemporains tels que la femme abandonnée dans le monodrame La voix humaine de Francis Poulenc et Sheila dans la comédie musicale Hair.

Andrea Zese – baryton

Le baryton Andrea Zese a commencé ses études au Conservatoire de Rovigo, les poursuivant avec Mme Rina Malatrasi. Par la suite, il étudie avec Maestro Gino Bechi et Maestro Paolo Vaglieri, qui le suit encore aujourd’hui. Il est parmi les lauréats de certains des plus grands concours internationaux d’opéra comme le Maria Callas à Naples en 1988 et le Giacomo Puccini à Lucca en 1988 et 1990.
Il fait ses débuts à Marsala en 1991 dans le rôle de Sharpless dans Madama Butterfly  Toujours en 1991 à Marsala, Mario del Monaco est parmi les lauréats de la III Sélection Internationale de Chanteurs d’Opéra , le seul à avoir remporté la bourse Gino Bechi , qui lui a été remise par le même Maestro avec qui il poursuit l’étude du chant jusqu’à sa mort.
À partir de 1992, il fait face avec succès à une série d’autres débuts importants principalement dans le répertoire de Verdi, tant dans les théâtres italiens que dans de prestigieux événements internationaux dont, en 1994, le Festival de Macao avec le rôle de Ford dans Falstaff aux côtés de Renato Bruson. Ensuite, Lucia di Lammermoor à Venise et Bassano del Grappa et Traviata à Rovigo et Trévise. Il est ensuite appelé au Théâtre Zarzuela de Madrid pour jouer Ford dans Falstaff .
En 1997, il fait ses débuts aux Arènes de Vérone dans le rôle de Rigoletto et, par la suite, dans le rôle de Macbeth (réalisé par Pizzi) ; à Ravenne, avec le Teatro di Bologna , il interprète Ezio dans Attila avec Roberto Scandiuzzi, sous la direction de Gary Bertini ; à Parme, il joue le rôle de Gérard dans Andrea Chenier , à Buenos Aires, il est Amonasro dans Aida et au Teatro Massimo de Palerme, il est De Siriex dans Fedora , aux côtés de Mirella Freni.
En 1998, il est au Festival Puccini dans le rôle de Gianni Schicchi et à Parme dans Forza del Destino . La même année, pour la deuxième fois, il revient à Macao dans le Bal masqué aux côtés d’Anna Tomowa-Sintow et d’Elena Obraztsova. A Côme et Pavie il joue Sharpless dans Butterfly ; à Modène, il joue le rôle de Fouché dans Madame Sans-Gêne , d’Umberto Giordano, toujours avec Mirella Freni.

Basler Gesangverein

Le Basler Gesangverein, fondé en 1824, est une choeur de concert aux normes de qualité élevées. La direction musicale et artistique est assumée depuis janvier 2020 par le chef d’orchestre Facundo Agudin, dont le travail est soutenu par une véritable équipe de direction (chef assistant, pianiste, coach vocal). Le BGV se produit deux fois par saison, faisant appel à quelques-uns des orchestres les plus réputés de Suisse. Au moment où il lance son Programme du 200e Anniversaire, qui inclût quatre créations mondiales entre 2022 et 2024, le BGV entame des collaborations avec Theater Basel, Sinfonieorchester Basel, Kammerorchester Basel et Musique des Lumières. Ce large projet implique des invitations à des artistes de la taille de Daniele Finzi Pasca, Ramón Vargas, Svetlana Aksenova, Rolf Romei, Rubén Amoretti.
Le groupe est formé par une base de 80 chanteurs passionnés, pouvant être renforcés par des professionnels. La récompense du travail intensif sont les performances, qui ont généralement lieu dans la cathédrale de Bâle avec son atmosphère particulière ou dans la grande salle de musique du Stadtcasino avec son excellente acoustique.

Facundo Agudin – Direction

Le chef suisse d’origine argentine s’est formé à Buenos Aires et à la Schola Cantorum Basiliensis. Basé en Suisse depuis 1996, il mène sa carrière dans une dizaine de pays. Ses années avec les Basler Madrigalisten et le Schweizer Kammerchor le rapprochent de Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle, Armin Jordan. Il fait ses débuts au Théâtre Mariinsky avec Faust en 2014/15 ; Enescu Festival dans la série 21st Century Music en 2017 ; Festival del Maggio Musicale Fiorentino avec Das Lied von der Erde en 2019. Il collabore avec des artistes comme Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Rubén Amoretti, Kent Nagano. En Suisse, Agudin collabore depuis 2020 avec le Basler Gesangverein en tant que Directeur musical. Il est Directeur musical et artistique de l’orchestre Musique des Lumières (MdL), avec lequel il a enregistré pour Oehms Classics, NEOS Music, Doron Music, SRF 2 Kultur. Depuis 2017, Agudin et MdL sont des artistes officiels du label IBS Classical. Leurs dernières productions Der Kaiser von Atlantis, Bach Mirror et Generación Cortázar ont été saluées par la presse internationale. En 2015 et en 2016 il est nominé par l’Association des Critiques Musicaux d’Argentine au prix Meilleur Chef Argentin aux côtés de Daniel Barenboim ; en 2019, il reçoit le Prix “Chef de la Décennie” de la Fondation KONEX. Agudin est membre du jury du Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne et Directeur du programme Sinfónica Patagonia. Il est actuellement Artiste en résidence auprès de l’Ensemble Vocal de Lausanne. Avec MdL et IBS Classical, il enregistre en 21/22 An English Garden avec Marina Viotti, Das Lied von der Erde avec Ramón Vargas, The Brodsky Album en coopération avec Pro Helvetia. En 2022 il fera ses débuts avec Orquesta Sinfónica Simon Bolívar avec la première vénézuélienne du Roméo et Juliette d’Héctor Berlioz.

Miri Yoo