Sélectionner une page

Charpentier
Grande Messe

7 décembre 2018 – 20h00

Nouvelle Eglise, Le Noirmont
 

9 décembre 2018 – 17h00

Eglise St-Pierre, Porrentruy

Billets

accueil@musiquedeslumieres.ch
Nº de tel. 079 577 20 03

Points de vente Starticket:
Swiss Post, Manor, Coop City

Arcangelo Corelli
Concerto grosso Op. 6/4 (1714)
« Per la Notte di Natale »

Marc-Antoine Charpentier
Missa « Assumpta est Maria » H.11 (1702)

Laurence Guillod, Eliana d’Amato, sopranos
Éléonore Gagey, alto
Daniel Issa, ténor
Alejandro Meerapfel, baryton
Lisandro Abadie, basse

Chœur et Orchestre Musique des Lumières
Afonso Fesch violon
Facundo Agudin direction

Avec la participation d’élèves des classes de musique de Pascal Arnoux

« Avec une suavité merveilleuse, une intensité aussi, une mobilité de la mélodie confiée
à l’archet, les concertos de Corelli seront, comme ses sonates, le modèle sur lequel
toute la première moitié du XVIIIe siècle va établir son esthétique. »
Philippe Beaussant, Histoire de la musique occidentale (Jean & Brigitte Massin, 2003)

Laurence Guillod

Éléonore Gagey

Eléonore Gagey commence la musique dès son plus jeune âge en apprenant la flute traversière. Pendant 10 ans, elle fait partie du Jeune choeur d'Ile de France, sous la direction de Francis Bardot, avec lequel elle réalise ses premières expériences de soliste. Parallèlement à ses études de sage-femme, elle étudie le chant auprès de Sophie Fournier et obtient son DEM de chant lyrique à Paris avec les félicitations du jury.

Après avoir obtenu son diplôme de sage-femme en 2013, Eléonore décide de se consacrer pleinement au chant. Elle obtient son diplôme de Bachelor à la Haute école de musique de Lausanne en 2018 dans la classe de Hiroko Kawamichi et se perfectionne actuellement auprès de Malcolm Walker et Brigitte Balleys. Mezzo-soprano, Eléonore Gagey a chanté les rôles de la 3ème dame dans La flûte enchantée de Mozart avec la troupe « Opera e mobile », de Mère Jeanne de l'enfant Jésus dans Le Dialogue des Carmélites de Poulenc et très récemment le rôle de Cherubin dans les noces de Figaro de Mozart sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon.

Eléonore se consacre également au répertoire sacré et participe à de nombreux concerts en tant que soliste pour la saison 2018-2019 sous la direction de Facundo Agudin, Renaud Bouvier et Nicolas Reymond. Eléonore chantera en Avril prochain le rôle de l’elfe dans Le songe d’une nuit d’été de Felix Mendelssohn avec l’OCL sous la direction de Joshua Weilerstein.

Alejandro Meerapfel

Il a commencé à étudier la musique à l'âge de cinq ans à Bariloche, en Patagonie, Argentine. Ses enseignants de chant furent Lucka Jerman, Rodrigo Dalziel et Ana Sirulnik.

Actuellement, il se perfectionne avec Maria Rosa Farré. Il est diplômé de l'Institut Supérieur d'Art du Teatro Colón de Buenos Aires, et il mène une intense activité en Europe et en Amérique, se produisant au Teatro Solis (Montevideo), Concertgebouw d’Amsterdam, Opéra de Dijon, Teatro Colón à Buenos Aires, entre autres. Son répertoire comprend les rôles principaux de son registre vocal dans l'opéra, l'oratorio et la musique de chambre. Lauréat du premier prix au Concours de Chant à Athènes, Grèce, il a aussi reçu le Prix Clarín pour la Musique Classique en Argentine. Dans les dernières saisons il a tenu les rôles de Valentin dans Faust (Gounod) à Neuchâtel, Vevey et Fribourg, Leporello (Don Giovanni), Germont (La Traviata), Sancho Panza dans Don Quichotte de Massenet et Rodrigo dans Don Carlo de Verdi avec le ténor Ramón Vargas, ainsi que dans la très récente production de Nabucco de Verdi à la cathédrale de Lausanne.

Afonso Fesch

Né à Porto, Afonso Fesch a été entendu régulièrement ces dernières années tant en musique de chambre qu’en soliste, dans toute l’Europe. Il a eu la chance d’avoir pour professeurs des pédagogues de renom. Des mentors tels que Yossif Grinman, Gerardo Ribeiro, Pavel Vernikov, Dora Schwarzberg, Raphaël Oleg et Ivry Gitlis ont été essentiels à son développement artistique.

Afonso Fesch a eu le plaisir de jouer sous la baguette de chefs tels que Krzysztof Penderecki, Jonathan Nott, Peter Rundel, Michael Sanderling, Eliahu Inbal et Heinz Holliger. Il a aussi eu le privilège de partager la scène avec Elisha Abas, Guy Braunstein, Yoel Gamzou, Alan Buribayev, François Benda, Otto Tausk, Silvia Simonescu, Roland Glassl, Miguel Borges Coelho, Anton Kernjak, Delphine Lizé, Raphaël Oleg, Ivry Gitlis, entre autres. Entre 2008 et 2014, Afonso a été le violon solo de l’International Mahler Orchestra avec lequel il a souvent joué aussi bien en musique de chambre qu’en tant que soliste.

Il a été soliste invité dans les orchestre suivants: Hamburger Symphoniker, Staatsorchester Kassel, Basel Sinfonieorchester, Porto Symphony Orchestra of Casa da Música, International Mahler Orchestra, Harbin Symphony Orchestra et le Stuttgarter Philharmoniker. Sa carrière l’a mené dans des salles de concerts réputées, telles la Philharmonie de Berlin, le Konzerthaus de Vienne, pour ne citer que les plus marquantes.

Afonso Fesch est un fervent défenseur de la musique contemporaine, et joue régulièrement avec le Remix Ensemble à la Casa da Música de Porto, mais également avec d’autres ensembles de musique contemporaine. Pour le label “col legno” il a enregistré la pièce “Mysteriendramen” d’ Elmar Lampson et a créé le concerto pour violon de ce même compositeur, dont il est le dédicataire, en mars 2014, avec le Staatsorchester Kassel.

Eliana d'Amato

Après des études de piano au Conservatoire de Bahia Blanca, elle étudies le chant à l'Institut Supérieur d’Art du Teatro Colón de Buenos Aires et assiste aux master-classes Jordi Mora et Ruggiero Orofino.

Elle se produit comme soliste en concert et opéras en Argentine et en Europe, sous la direction de Javier Logioia Orbe, Facundo Agudin et d’autres, dans des œuvres telles que le Requiem (Mozart), Neuvième Symphonie (Beethoven), Messie (Haendel), Carmina Burana (Orff), Didon et Enée (Purcell), La Bohème (Puccini), Carmen (Bizet), Roméo et Juliette (Gounod), Les Pêcheurs de perles (Bizet), Un Ballo in Maschera (Verdi), Les Contes d'Hoffmann (Offenbach), L'elisir d'amore (Donizetti), Rigoletto (Verdi), Don Pasquale (Donizetti), Le Nozze de Figaro, Don Giovanni, La Flûte enchantée, Idomeneo (Mozart).

Elle a chanté la Messe en ut mineur de Mozart à Genève et Belinda dans Didon et Enée de Purcell à Sienne avec Cappella Mediterranea, et s’est produite dans La Traviata (Verdi) au Stand’été, Moutier, sous la direction de Facundo Agudin.

Daniel Issa

Daniel Issa

Le ténor Daniel Issa est né et a grandi au Brésil. Parallèlement à ses études en architecture à l’université de São Paulo, il a étudié le chant auprès d’Eiko Senda et Adélia Issa et a poursuivi sa formation musicale à la Schola Cantorum Basiliensis et à la Haute Ecole de Musique de Lucerne.

Il a aussi suivi de nombreuses masterclasses, notamment avec Andrew King, Sherman Lowe, Hans Peter Blochwitz, et Margreet Honig et a été sollicité comme soliste dans nombreuses productions d'opéra, telles que "The Fairy Queen" et "Médée" au Théâtre de Bâle, "La Sonnambula" à Bienne, "Le Nozze di Figaro" en Moutier, ainsi que dans des pièces contemporaines telles que "Romulus der Grosse" de Andreas Pflüger au Théâtre du Passage de Neuchâtel et "Lunea" de Heinz Holliger à l'Opéra de Zurich. En concert, il chante souvent des Passions de Bach comme évangeliste, et des oeuvres de Haendel, Buxtehude, Schütz, Monteverdi, Stravinsky et autres. 

Il a enregistré plusieurs CDs avec ORF, Deutsche Harmonia Mundi, Pan Classics, Arcophon et Disque Office Classique.

Lisandro Abadie

Lisandro Abadie

Lisandro Abadie est né à Buenos Aires où il a commencé ses études de chant qu'il a poursuivies en Suisse à la Schola Cantorum Basiliensis et à la Musikhochschule Luzern. Il a obtenu le prix Edwin Fischer en 2006. Il a chanté sous la direction de William Christie, Laurence Cummings, Facundo Agudin, Václav Luks, Jordi Savall, Paul Agnew, Paul Goodwin, Giovanni Antonini, Fabio Bonizzoni, Skip Sempé, Alan Curtis, Simon-Pierre Bestion, Hervé Niquet, Geoffroy Jourdain.

Dans le domaine de l’opéra, son répertoire s’étend de Monteverdi à la création contemporaine en passant par Handel ou encore Viktor Ullmann. En 2010, il a créé le rôle-titre de Cachafaz, opéra d’Oscar Strasnoy, mis en scène par Benjamin Lazar. Il s’est produit avec de nombreux ensembles tels que Les Arts Florissants, Collegium 1704, Orchestra of the Age of Enlightenment, Les Talens Lyriques, Le Poème Harmonique, La Tempête, Le Concert Étranger, Ensemble Inégal, La Risonanza. Il collabore avec le pianiste et compositeur Paul Suits. Il est régulièrement invité au London Handel Festival ainsi que comme artiste invité à Paris, Prague, Göttingen et Karlsruhe.

Parmi ses nombreux enregistrements se comptent Siroe de Handel, les Madrigaux de Monteverdi, Music for Queen Caroline, Airs sérieux et à boire, The Passions, The Tempest, Aci Galatea e Polifemo, Der Rose Pilgerfahrt et le dvd La Resurrezione. En 2017 il se produit dans Arsilda de Vivaldi avec Václav Luks (Bratislava, Lille, Versailles, Luxembourg, Caen) et dans Alcione de Marais avec Jordi Savall (Paris, Versailles, Caen).
www.lisandroabadie.com

Facundo Agudin

Facundo Agudin

Chef d’orchestre suisse-argentin, Facundo Agudin se forme à Buenos Aires, puis réalise des études de post-grade à la Schola Cantorum Basiliensis et chante au sein du Schweizer Kammerchor sous la direction de Valery Gergiev, Claudio Abbado, Armin Jordan, Simon Rattle, Gennadii Roshdestwenskii. En 2007, il remporte le Premier Prix au Colin Metters Seminar à Saint Petersbourg. Facundo a fait ses débuts au Théâtre Mariinsky de St-Pétersbourg avec Faust en 2015. En 2017, il fera ses débuts au Festival Enescu avec le Würth Philharmonic, dans la série XXI e Siècle. Avec ce-même orchestre, il mène des projets avec des artistes tels Giuliano Carmignola, Ramón Vargas, Roberto Alagna.

Depuis 2001, il est directeur de Musique des Lumières. Il a dirigé les orchestres du Théâtre Mariinsky, Prague Chamber Orchestra, Sinfonieorchester Basel, Basel Sinfonietta, Symphonique de Bienne, Orchestre de Cannes-Côte- d’Azur, Orchestre de Besançon, Fondazione CRT Torino, Sinfonica Aosta, Opéra National de Pologne-Poznan, Symphonique de Saint Petersbourg, Opéra national d’Arménie, Philharmonique de Kislovodsk, Phliharmonique de Buenos Aires, Symphonique National d’Argentine, Teatro Argentino de La Plata, Symphonique de Bahía, Symphonique National du Paraguay. Il collabore avec des artistes tels que Sergio Tiempo, Philippe Bianconi, Catalin Desaga, Marcelo Nisinman, Ramón Vargas, Rubén Amoretti, Michal Znaniecki, Paula Almerares, Marcelo Lombardero, Pedro Memelsdorff.

En Argentine, Agudin est directeur du programme Sinfónica Patagonia de l’Université Nationale de Río Negro et Professeur invité de Direction d’orchestre à l’Université Nationale des Arts à Buenos Aires. Avec Musique des Lumières, il enregistre avec RTS SRF 2 Kultur pour les labels Oehms Classics, NEOS, Doron Music. Depuis 2016, il est artiste du label IBS Classical qui publiera, en 2017, les albums Bach Mirror, Der Kaiser von Atlantis, Proyecto Cortázar et Mozart & Dürrenmatt.
Dans le cadre de “Dürrenmatt 2021”, en coopération avec le Centre Dürrenmatt Neuchâtel, il collabore avec des compositeurs tels qu’Andreas Pflüger, Marco Pérez-Ramírez, Dominique Gesseney, Philippe Schoeller et Richard Dubugnon. Il est membre du Forum des 100 L’Hebdo et du jury du Concours de Lausanne. Il a été nominé en 2015 et 2016 au prix “Meilleur chef d’orchestre argentin” aux côtés de Daniel Barenmboim.

Agudin est représenté par Hainzl&Delage Artists Management.
www.facundoagudin.net

Nouvelle Eglise, Le Noirmont

Eglise St-Pierre, Porrentruy

CONTACT

Musique des Lumières
Quai du Bas 78
2502 Bienne

ADMINISTRATION

Nathalie Gullung
mdlgullung@gmail.com

DIRECTION ARTISTIQUE

Facundo Agudin

AVEC LE SOUTIEN DE

Loterie Romande
Jura l'original