Sélectionner une page

Handel
Le Messie

08 décembre 2019 – 17h

Église St-Pierre, Porrentruy

Billets

accueil@musiquedeslumieres.com
tél. : 079 577 20 03

Fournier Musique
Rue de la Préfecture 14
CH 2800 Delémont
tél. : 032 422 51 47

Points de vente Starticket:
Swiss Post, Manor, Coop City

Léonie Renaud soprano
Anna Wall alto
Jörg Dürmüller tenor
Alejandro Meerapfel basse

Chœur et orchestre Musique des Lumières
Facundo Agudin direction

Dates en tournée: 22.12.19 et 25.12.19, à l’occasion de la réouverture de la Collégiale de Neuchâtel.
Avec la participation de Bénédicte Tauran, Anna Wall, Bernard Richter et Lisandro Abadie. En collaboration avec Les Concerts de la Collégiale.

Léonie Renaud

Après l’obtention d’un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne, la soprano suisse Léonie Renaud entreprend des études de chant à la Hochschule der Künste Berne où elle obtient un Master Performance avec félicitations du jury, dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations.

Pendant la saison 2012-2013, elle est soliste stagiaire au CNIPAL à Marseille. Elle bénéficie de l’apport artistique de personnalités telles qu’Edith Mathis, Patricia Petibon. Elle remporte un prix spécial au Concours International de Spoleto et le 3e Prix au Paris Opera Awards. En 2017, elle est finaliste du Concours International de Clermont-Ferrand.

Elle participe à plusieurs festivals dont Saoût, elle chante dans l’Enlèvement au Sérail, Murten Classics dans la 4e de Mahler, Orfeo ed Euridice et La Flûte Enchantée, le Festival de Besançon dans le Stabat Mater de Dvorak dirigé par Bernard Tétu ainsi qu’au Festival du Méjan à Arles dans des œuvres de Liszt et Schubert accompagnée par Marie-Josèphe Jude.

Elle interprète Sophie dans Werther aux opéras de Metz, Massy et Reims, production diffusée sur France 3. Elle est Maria Luisa (La Belle de Cadix) et Pauline (La Vie parisienne) à l’Opéra de Lausanne. Au Grand Théâtre de Shanghai, elle incarne Marie (La Fille du Régiment) aux côtés d’Alessandro Corbelli. Elle fait ses débuts à la Tonhalle de Zurich, dans Le Laudi d’Hermann Suter et y donne un récital Belle Epoque avec des œuvres de Hahn, Debussy et Messager.

Elle est invitée à Montréal pour une série de concerts lyriques dans le cadre des Jeunes Ambassadeurs Lyriques. En 2018, elle fait ses débuts au Festival de Bregenz (Autriche) dans Frasquita (Carmen), elle y retourne à l’été 2019 pour Rigoletto et Don Quichotte, deux nouvelles productions accompagnées par le Wiener Symphoniker et dirigées par Daniel Cohen et Enrique Mazzola.

Récemment, elle se produit à l’Opéra National de Lorraine à Nancy dans La Belle Hélène, est Eurydice à l’Opéra de Metz dans la version de Berlioz Orphée et Eurydice, Ottilie dans l’Auberge du Cheval blanc à l’Opéra de Reims. Son grand intérêt pour la musique symphonique lui donne l’opportunité de chanter les Nuits d’été Berlioz avec le Sinfonietta de Lausanne sous la direction de Theodor Guschlbauer qu’elle retrouve pour La Création de Haydn avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Elle chante un programme Mahler dirigé par David Reiland (Lieder extraits du Knabenwunderhorn et 4e Symphonie). Parmi ses prochains engagements, citons une nouvelle production de Carmen aux Opéras de Massy et Avignon, la reprise d’Orphée et Eurydice au Luxembourg, Rigoletto à Bregenz ainsi que Carmina Burana avec l’Orchestre Symphonique de Mulhouse sous la direction de Jacques Lacombe. Depuis 2017, Léonie Renaud est ambassadrice culturelle du canton du Jura.

www.leonierenaud.ch

Anna Wall

Anna Wall, de nationalité britannique et néo-zélandaise, fait ses études à la Guildhall School of Music and Drama de Londres où elle interprète Béatrice (Béatrice et Bénédict), Chérubin (Les Noces de Figaro), Bianca (Le Viol de Lucrèce), et Joachim (Susanna). Elle chante ensuite les rôles de Siegrune (La Walkyrie), Lucilla (L’Echelle de soie), Barena (Jenufa) et Mercedes (Carmen); elle travaille alors avec l’English Touring Opera et le Longborough Festival Opera.

Elle participe aux master classes de Malcolm Martineau dans le cadre du Britten-Pears Young Artist Programme et celles données par Teresa Berganza, Guillemette Laurens, Natalie Dessay et David Wilson-Johnson. Elle interprète le rôle de Compositeur (Ariane à Naxos) dans le cadre de la formation avec André Engel et Irène Kudela à Royaumont.

En octobre 2006, elle entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris avec lequel elle participe aux spectacles suivants : Madrigaux de Monteverdi, concert Shakespeare au Palais Garnier (rôle d’Hermia du Songe d’une nuit d’été), Atelier Massenet- Gounod (rôle de Charlotte dans Werther). Elle interprète le rôle de Lucrèce du Viol de Lucrèce à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet, puis au Théâtre d’Hérouville-CDN Comédie de Caen, dans le cadre du «Septembre Musical de l’Orne» 2007, Dorabella (Così fan tutte) à l’Opéra de Rennes puis à la MC 93 de Bobigny, concert Mozart au Palais Garnier (Idamante et Dorabella), Didon (Didon et Enée de Purcell) et l’Aveugle folle (Les Aveugles de Xavier Dayer). Ensuite elle interprète le rôle du Page de la Duchesse (Rigoletto), une Crétoise (Idomeneo) et Kate Pinkerton (Madame Butterfly 2010-2011) à l’Opéra National de Paris. Anna a récemment enregistré des lieder de Brahms avec Jean-Claude Van den Eynden au piano et Diederik Suys à l’alto. Anna incarne le rôle du Trommler dans Der Kaiser von Atlantis de Viktor Ullmann dans la production de Arcal Paris et dans la production discographique de Musique des Lumières et Facundo Agudin à paraître en 2017 chez l’éditeur IBS Classical.

Jörg Dürmüller

Le ténor suisse Jörg Dürmüller a tout d’abord étudié le violon et le chant au Conservatoire de Winterthur, avant de poursuivre son apprentissage du chant auprès de Naan Pöld et Hans Kagel à l’École supérieure de musique et de théâtre de Hambourg (Hochschule für Musik und Theater in Hamburg). Il a suivi les cours des maîtres Christa Ludwig et Hermann Prey.

C’est principalement grâce à son interprétation de l’Évangéliste de J.S. Bach que Jörg Dürmüller a acquis sa prestigieuse renommée dans le monde des concerts. Il a chanté dans des centres musicaux réputés, en Allemagne et dans le monde entier, tels que, pour n’en citer que quelques-uns, le Royal Albert Hall de Londres (BBC Proms), le Wiener Musikverein de Vienne, le Santa Cecilia de Rome, l’Auditorio Nacional de España à Madrid, le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Théâtre du Châtelet à Paris, le Philharmonie de Sao Paulo, le Summer Festival de Tokyo, le Festival de Schwetzingen, le Festival Epidaurus d’Athènes ou la fête de Bach à Leipzig.

En 2005, Jörg Dürmüller a interprété également avec succès l’Evangéliste de la „Passion selon Saint Matthieu“ de J.S.Bach sous la direction de Ton Koopman, sur CD et DVD. En 2007, l’enregistrement sur CD de „Sardakai“, l’opéra de Krenek, avec Jörg Dürmüller dans le premier rôle masculin de Carlo a reçu la célèbre distinction ECHO-Award. La production CD „La belle Galathée“ (Suppé) dirigée par Bruno Weil avec Jörg Dürmüller dans le rôle principal de Pygmalion a obtenu le Prix de la critique discographique allemande (Preis der Deutschen Schallplattenkritik).

Alejandro Meerapfel

Il a commencé à étudier la musique à l'âge de cinq ans à Bariloche, en Patagonie, Argentine. Ses enseignants de chant furent Lucka Jerman, Rodrigo Dalziel et Ana Sirulnik.

Actuellement, il se perfectionne avec Maria Rosa Farré. Il est diplômé de l'Institut Supérieur d'Art du Teatro Colón de Buenos Aires, et il mène une intense activité en Europe et en Amérique, se produisant au Teatro Solis (Montevideo), Concertgebouw d’Amsterdam, Opéra de Dijon, Teatro Colón à Buenos Aires, entre autres. Son répertoire comprend les rôles principaux de son registre vocal dans l'opéra, l'oratorio et la musique de chambre. Lauréat du premier prix au Concours de Chant à Athènes, Grèce, il a aussi reçu le Prix Clarín pour la Musique Classique en Argentine. Dans les dernières saisons il a tenu les rôles de Valentin dans Faust (Gounod) à Neuchâtel, Vevey et Fribourg, Leporello (Don Giovanni), Germont (La Traviata), Sancho Panza dans Don Quichotte de Massenet et Rodrigo dans Don Carlo de Verdi avec le ténor Ramón Vargas, ainsi que dans la très récente production de Nabucco de Verdi à la cathédrale de Lausanne.

Facundo Agudin

Chef d’orchestre suisse-argentin, Facundo Agudin se forme à Buenos Aires, puis réalise des études de post-grade à la Schola Cantorum Basiliensis et chante au sein du Schweizer Kammerchor sous la direction de Valery Gergiev, Claudio Abbado, Armin Jordan, Simon Rattle. En 2007, il remporte le Premier Prix au Colin Metters Seminar à Saint-Pétersbourg. Facundo a fait ses débuts au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg avec Faust en 2015. Il collabore, parmi d’autres artistes, avec Giuliano Carmignola, Ramon Vargas, Pedro Memelsdorff, Sergio Tiempo, Philippe Bianconi, Sara Mingardo.

Basé en Suisse, Agudin est directeur de Musique des Lumières et collabore avec Festival Ljubljana, Enescu Festival, Maggio Musicale Fiorentino, Théâtre Mariinsky, RTV Slovenian, Prague Chamber Orchestra, TOBS Bienne, Sinfonieorchester Basel, Basel Sinfonietta, Orchestre de Cannes et de Besançon, CRT Torino, Teatr Wielki Poznan – Opéra National de Pologne, Opéra National d’Arménie, Teatro Colón, Symphonique National d’Argentine, Symphonique de Córdoba. Il est directeur du programme Sinfónica Patagonia (Université Nationale de Río Negro), professeur invité à l’Université Nationale des Arts, directeur de projet à l’Université des Arts Tirana et président du jury du CIML Concours de Lausanne.

Musique des Lumières

L’Orchestre Musique des Lumières, que Facundo Agudin dirige depuis ses débuts en 2001, mène une activité symphonique qui occupe depuis plusieurs années une place importante sur le paysage culturel suisse. Dans un approche transversale du répertoire, l’originalité de ses productions est régulièrement saluée par la critique internationale et attire le regard de musicologues de prestige.

Depuis 2008, l’Orchestre Musique des Lumières a développé différents projets en collaboration avec Fondazione Giorgio Cini, Centre Dürrenmatt Neuchâtel, Biennale Neue Musik Chur, TOBS Théâtre Orchestre Bienne Soleure, Opera Obliqua, Kaserne Basel, l’Opéra National de Pologne à Poznán, Ricordi München, Universal Music Group, IRTS 2 Kultur, Festival Stand’Eté, Théâtre du Passage et Lyrica Neuchâtel, Théâtre de Vevey, Théâtre de Fribourg, la Scène nationale de Belfort, Orchestra Classica Italiana, le Comité des Jeux d’hiver Torino, ARCAL Paris.

L’Orchestre Musique des Lumières est soutenu par la République et canton du Jura et la Loterie Romande. Ses différents projets sont accompagnés par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, la Charlotte Kerr Dürrenmatt-Stiftung, la Fondation Nestlé pour l’art, la fondation SUISA, la Fondation Dénéréaz parmi d’autres institutions.

Église St-Pierre, Porrentruy

CONTACT

Musique des Lumières
Quai du Bas 78
2502 Bienne

ADMINISTRATION

Nathalie Gullung
mdlgullung@gmail.com

DIRECTION ARTISTIQUE

Facundo Agudin