La passion

Festival de Pâques

JURABO 11

22 mai 2021 – 20h15

Église St-Pierre, Porrentruy

PROGRAMME

Johann Sebastian Bach
Passion selon Saint-Jean BWV 244

Clara Meloni soprano
Alin Deleanu
contre-ténor
Raphaël Favre
ténor
Alvaro Etcheverry
baryton
Aram Ohanian
baryton

Ensemble Vocal de la Collégiale Neuchâtel
Ensemble Hexacorde
Simon Peguiron
direction

Production Ensemble vocal de la Collégiale, Neuchâtel
Informations : collégiale.ch

BILLETTERIE

email : accueil@musiquedeslumieres.com
tél. : 079 577 20 03

Fournier Musique
Rue de la Préfecture 14
CH 2800 Delémont

Points de vente Seeticket:
Swiss Post, Manor, Coop City

Bénédicte Tauran
 
 

Saluée par la presse comme une artiste « Rayonnante », « délicieuse », « d’une sincérité irrésistible » ( Resmusica ), « admirable comédienne », « à la voix décidément magnifique » ( Forum Opera ), la soprano Bénédicte Tauran s’est illustrée dans un répertoire très éclectique, guidée par une musicalité sans faille.

Bénédicte Tauran, originaire de Limoges, étudie dans un premier temps la flûte à bec, le clavecin et le chant au Conservatoire de sa ville avant de partir en Suisse poursuivre sa formation à la Schola Cantorum de Bâle ainsi qu’au Conservatoire de Neuchâtel.

Elle est lauréate de prestigieuses fondations ( Ernst-Göhner Stiftung et Colette Mosetti ) et prix internationaux : prix Mozart de Genève, prix du concours Mozart à Salzbourg et premier prix du concours Marcello Viotti 2008 à Lausanne.

Elle fait ses débuts sur scène à Prague dans le rôle de Phébé ( Castor et Pollux ). Peu après la fin de ses études, Bénédicte Tauran est rapidement invitée par l’Opéra de Fribourg ( en Suisse ) pour interpréter Norina ( Don Pasquale ). Suivront de très nombreux engagements parmi lesquels: Armida ( Rinaldo ) Clairette ( La Fille de Madame Angot ) et Susanna ( Nozze di Figaro ) à l’Opéra de Lausanne, la Reine Elisabeth dans la création de Richard III de Battistelli à l’Opéra de Genève ( Ms Robert Carsen ), Léna ( La Princesse Jaune ) de Saint-Saens et Zerlina ( Don Giovanni ) à l’Opéra de Rennes, Amour ( Orphée et Eurydice ) , Tisbe ( Piramo e Tisbe ) de Hasse au Festival de Potsdam et Albina ( La Donna del Lago ) au Theater an der Wien ( Leo Hussain / Christof Loy ).

Parmi les temps forts des saisons précédentes, on peut citer le rôle-titre de Ciboulette de Messager à l’Opéra de St Etienne, Jacqueline ( Fortunio ) à l’Opéra de Rennes, Mira dans la création mondiale de La Lettre des Sables à l’Opéra National de Bordeaux, Gilda ( Rigoletto ) , Konstanze ( Entführung aux dem Serail ) , Gretel ( Hänsel und Gretel ), Juliette ( Roméo et Juliette ) , Rosina ( Barbier de Séville ), Gilda ( Rigoletto ) , soprano 2 ( Un Re in Ascolto ) de Berio, Pamina ( Die Zauberflöte ) et Cinna ( Lucio Silla ) au Staatstheater de Kassel.

Elle a participé à la production de Laurent Pelly ( Béatrice et Bénédict ) incarnant Héro au Festival de Glyndebourne 2015. Invitée régulière du Théâtre Royal de Versailles, on a pu l’apprécier dans Alceste de Lully avec Christophe Rousset et les Talens Lyriques ainsi que dans la production du King Arthur de Purcell mis en scène par Gilles et Corinne Benizio alias Shirley et Dino, avec Hervé Niquet à la baguette.

Alin Deleanu

Né en Roumanie, le contreténor Alin Deleanu étudie le chant à Salamanque, Berlin et Mayence. Il se produit sur les scènes allemandes (Berlin, Mannheim, Mayence, Francfort, Festivals de Schwetzingen et Louisbourg) dans un répertoire principalement consacré à Bach, Britten, Charpentier, Gluck, Haendel, Monteverdi, Mozart et Schütz.

Il interprète, entre autres, Orphée (Orphée et Eurydice), Oberon (Le Songe d'une nuit d’été), Hamor (Jephtha), David (Saül), Athamas (Semele), Daniel (Belshazzar), la partie d'alto dans Le Messie et Israël en Égypte de Haendel et la partie d’alto dans oratorios de Bach (Passion selon saint Jean, Passion selon saint Matthieu, Oratorio de Noël, Messe en si mineur), ainsi que les Requiem de Mozart et Schumann et le Stabat Mater de Pergolesi.

Carine Séchave

Carine Séchaye est née à Genève où elle obtient ses diplômes de chant et de comédienne au Conservatoire. Elle se perfectionne ensuite à l’Opéra Studio International de Zürich.

Bénéficiaire des bourses Friedl Wahl, Migros/Ernst Goehner, Leenaards et de la fondation des Saints Anges (Paris), elle est aussi lauréate de concoursinternationaux: Voix d'or (3e prix), Ernst Haefliger (prix du meilleur candidat suisse), Operalia Placido Domingo (prix Zarzuela) et Toulouse Mélodie française (2e prix).

Elle fait ses débuts à Zürich puis à Lausanne: elle y interprète Honora dans Tom Jones de Philidor paru en CD et DVD chez Dynamic, Cherubino, Mercédès (en tournée au Japon) et le rôle titre du Chat botté de X. Montsalvadge. En Allemagne, elle est Nancy (Albert Herring), Mélisande et a interprété avec succèsOctavian (Rosenkavalier). Aux Pays-Bas, elle interprète Orlovsky en tournée. En France, elle chante dans des créations mondiales au Châtelet et à Montpellier. Elle se produit aussi à Metz, au Capitole de Toulouse, à Toulon (en Dorabella et Cherubino), à Rouen pour ses débuts en Rosine et à Dijon dans le rôle de Sméraldine (l'amour des trois oranges).

En Suisse, elle est Flora (Traviata) à Avenches, Miss Lovett (Sweeney Todd) à Cernier, Sméraldine à Berne et se produit dans de nombreux concerts / récitals à Genève, Lausanne, Bâle, Montreux… Au Grand Théâtre de Genève, elle est régulièrement invitée: elle chante le Page (Salomé), Berta (Barbiere di Siviglia) sous la baguette de A. Zedda, 3. Magd (Elektra), la 2e dame (flûte enchantée pour les enfants), Sméraldine et Bersi (Andréa Chénier). En mai 2012, elle est Frédéric (Mignon) aux côtés de Sophie Koch et Diana Damrau. Ses projets récents et futurs: Lucilla (La scala di Seta, Rossini) au théâtre des Champs-Elysées, Berta au Festival d'Avenches, Dorabella(Cosi fan tutte) à Tours, Stephano (Roméo et Juliette) à Monaco et Oman (Royal Opera House Muscat), Siébel (Faust) à Lausanne, la flûte enchantée à Nice et ses débuts à Marseille dans Tebaldo (Don Carlo) en 2017. Prochainement elle sera au Grand Théâtre de Genève, à Marseille et à Bienne pour des opéras de Bizet, Wagner, Verdi et Purcell.

 

Alvaro Etcheverry

Alvaro Etcheverry est né en 1993 à Rosario, en Argentine. Il y a commencé ses études de chant auprès de sa mère, la mezzosoprano Graciela Mozzoni, et il les a poursuivies à la Schola Cantorum Basiliensis, puis à la Hochschule Luzern. Il a été boursier de la fondation Rapp à Bâle, et lauréat du prix du Fonds Marie Louise pour jeunes chanteurs en 2013.

Il s'est produit comme soliste sous la direction de Vincent Dumestre (Le Poème Harmonique), Beat Kunz, Bohdan Shved, Markus Frey, entre autres.

Dans les prochains mois, il chantera l'Oratorio de Noël de J. S. Bach (sous la direction de Pascal Mayer), la Passion selon Saint Jean (avec Simon Peguiron), ainsi que la cantate BWV 139 (avec Facundo Agudin), et l'oratorio Canto General de M. Theodorakis (avec Stefan Schmid).

Aram Ohanian

Aram Ohanian studierte am Staatlichen Konservatorium in Jerewan, Armenien, klassischen Gesang. 2009 sang er am armenischen National Theater den Don Giovanni in Mozarts gleichnamiger Oper. Mit dem Royal Scottish Orchestra wirkte er 2010 in Prokofievs «Krieg und Frieden» mit und sang die Rolle des Kutusow. An der Schola Cantorum Basiliensis begann er 2011 ein Masterstudium in Barock-Romantik und schloss erfolgreich ab. Danach studierte er bis 2015 am Schweizer Opernstudio und schloss mit Auszeichnung ab.

Am Sommerfestival «Ticino Musica» sang er 2014 die Rolle des Don Giovanni. Im selben Jahr gewann er den ersten Preis der Elvira Lüthi-Wegmann Stiftung und sang das Konzert junger Operntalente am Nationaltheater Mannheim. Von 2014-2018 sang Aram am Theater Biel-Solothurn. Zu hören war er unter anderem als Raimbaud in Rossinis «Le Comte Ory», als Melisso in «Alcina», als Zurga in «Les Pecheurs de Perles» und als Ibn Hakia in «Iolanta». Seit 2018 ist Aram in der Schweiz und in Europa als freischaffender Opern- und Konzertsänger tätig.

Simon Peguiron - orgue

Musicien aux multiples facettes, Simon Peguiron s’engage depuis de nombreuses années au sein de la vie culturelle neuchâteloise, que ce soit en tant que concertiste, comme compositeur, arrangeur, improvisateur ou organisateur de nombreux événements artistiques.

Il débute la musique par le violon, avant de se tourner vers les instruments à clavier ; il effectue sa formation au Conservatoire de La Chaux de-fonds avec Catherine Courvoisier et Philippe Laubscher puis à Bâle (classe d’orgue de Guy Bovet) et Zurich (classe de piano de Homero Francesch). Il a été soutenu dans son parcours par le Lycéum-club de La Chaux-de-Fonds, la fondation Friedl-Wald et la fondation Ernst Göhner.

Au fil des ans, il a eu l’occasion de se produire au piano ou à l’orgue dans les plus prestigieuses salles de Suisse et à travers l’Europe entière. Il enseigne le piano au Conservatoire neuchâtelois depuis 2006 et a repris, dans cette même institution, la classe d’orgue du site de La Chaux-de-Fonds en 2017. Il accompagne depuis 2010 la classe de violon de Sergey Ostrovsky à la Haute école de musique de Genève Neuchâtel.

Organiste titulaire de la Collégiale de Neuchâtel depuis 2009, il y a fondé, avec son épouse Fanny, un ensemble vocal dont le domaine de prédilection est l’interprétation des cantates de Bach. Sur cette lancée, il s’est formé à la direction d’orchestre et a été nommé en 2017 à la tête de l’Orchestre de Chambre de La Chaux-de-Fonds, avec lequel il a déjà présenté plusieurs séries de concerts dont la qualité a été soulignée.

À côté de cette activité foisonnante, Simon Peguiron consacre un temps important à sa famille. Il se réjouit de partager sa passion pour la musique et pense avec reconnaissance à toutes les personnes qui lui ont permis de découvrir et d’aimer cet art.

AVEC LE SOUTIEN DE
SPONSOR DE PROJET
SOUTIEN DE PROJET
COMMUNES PARTENAIRES
COLLABORATIONS ARTISTIQUES
PARTENAIRES ARTISTIQUES
COOPÉRATIONS
COLLABORATIONS