La tempesta Gabetta

Les grands solistes

JURABO 7

17 janvier 2021 – 17h

LIVE STREAMING

PROGRAMME

Antonio Vivaldi
Concerto Grosso RV 156

Antonio Vivaldi
Concerto Op.8 N°5 « La tempesta di mare »

Francesco Geminiani
Concerto grosso H.143 «La follia»

Antonio Vivaldi
Concerto RV 208 « Grosso Mogul »

Luigi Boccherini
Symphonie Op.12 N°4 « La casa del diavolo»

Orchestre Musique des Lumières
Andrés Gabetta
violon et direction *

* Artiste se produisant pour la première fois dans le canton du Jura

Collecte au Chapeau Virtuel!

Cliquez sur le lien ci dessous

Vers le Chapeau Virtuel

Andrés Gabetta

Le violoniste franco-argentin Andrés Gabetta est considéré comme l’un des musiciens baroques les plus brillants de sa génération.

Toujours à la recherche d’une sonorité riche et de couleurs contrastées sur instrument d’époque, il se produit en tant que soliste et chef d'orchestre dans les plus grandes salles européennes (L’Elb Philarmonie, la Philharmonie de Berlin, le Musikverein Wien, la Philarmonie de Paris, le Concertgebouw d'Amsterdam...) et dans les plus grands festivals internationaux (le Festival de Salzburg, le Menuhin Festival de Gstaad, le Festival de Schleswig-Holstein, le Festival de Rheingau...) aux côtés de solistes tels que Ceclia Bartoli, Franco Fagioli, Sol Gabetta, Julia Lezhneva, Vivica Geneaux, Simone Kermes, Giuliano Carmignola, Maurice Steger, Gabor Boldoczki, Sergej Nakariakov ou Christophe Coin.

Andrés Gabetta développe une interprétation et une présentation originales des oeuvres célèbres (Les Quatre saisons de Vivaldi, les Saisons de Piazolla) en même temps qu’il explore des pièces encore inédites du répertoire baroque (concertos pour violon de Timmer, Umstatt, Ragazzi), comme l’en atteste sa discographie très souvent récompensée (nomination aux Grammy pour les enregistrements des concertos Brandebourgeois de Bach, Prix Choc, Diapason d’Or).

Remarqué par Christophe Coin, Andrés Gabetta fait ses débuts en 2004 comme violon solo à l’Ensemble baroque de Limoges puis à l’Orchestre de Chambre de Bâle avant de créer la Cappella Gabetta en 2011. En 2017, il collabore pour la première fois avec Cecilia Bartoli (enregistrement du CD Dolce Duello), qui l’invite aussitôt à partager la scène en soliste avec elle lors d’une tournée européenne autour de Vivaldi qui sera reconduite en 2020. Depuis, elle l’invite plusieurs fois par année comme soliste et chef de son orchestre Les musiciens du Prince.

En tant que chef, Andrés est régulièrement invité à diriger des orchestres baroques tels que l'Orchestre baroque de Séville, les Musiciens du Prince ou l’Orchestre de Versailles.

Photo Sabine Burger

Musique des Lumières

Le jeu « historiquement renseigné » et la maîtrise des instruments et des diapasons historiques traversent la programmation de Musique des Lumières (MdL). Depuis son lieu de résidence dans le Jura suisse, la production de MdL rayonne. Les projets en collaboration se multiplient avec des institutions aussi variées que le TOBS Bienne Soleure, le Théâtre du Passage, l’Ensemble Vocal de Lausanne, le Festival Enescu de Bucarest et de nombreux labels discographiques. MdL et Agudin inaugurent le labyrinthe Borges de la Fondazione Giorgio Cini à Venise ; ouvrent la Biennale für Neue Musik Chur ; lancent encore le Projet Dürrenmatt avec l’opéra Romulus der Grosse de Andreas Pflüger en 2015 (ce programme réunira des créations de Sontòn Caflisch, Pérez Ramírez, Gesseney). MdL et Agudin ont enregistré pour OEHMS, NEOS, Doron, SRF 2 Kultur. Ils sont actuellement artistes associés du label IBS Classical, dont les albums Bach Mirror (2017), Der Kaiser von Atlantis (2018) et Generación Cortázar (2021) ont suscité l’éloge de la presse internationale.  Dans la série contemporaine Music & Words, chaque album s’inspire d’un grand auteur de notre temps : Generación Cortázar (2020), Sounding Dürrenmatt (2021) ; The Brodsky Album (2022). Parmi les prochaines productions discographiques, sont à mentionner Stabat Mater (2022) avec Sara Mingardo et Bénédicte Tauran ; An English Garden (2023) avec Marina Viotti ; Das Lied von der Erde (2022) avec Ramón Vargas et Dilara Bastar. L’orchestre MdL est soutenu par le Canton du Jura et la Loterie Romande. Ses projets reçoivent le soutien des fondations Pro Helvetia, Göhner, Binding, Nestlé pour l’art, SRKS, Kerr-Dürrenmatt. À partir de la Saison 21/22, Musique des Lumières est « Orchestre associé » au nouveau Théâtre du Jura.

AVEC LE SOUTIEN DE
SPONSOR DE PROJET
SOUTIEN DE PROJET
COMMUNES PARTENAIRES
COLLABORATIONS ARTISTIQUES
PARTENAIRES ARTISTIQUES
COOPÉRATIONS
COLLABORATIONS