La Tournée Romande

11 octobre 2019 – 20h00

Salle Paderewski, Lausanne

BILLETERIE

Ph+arts
C. P. 110
1018 Lausanne 18
+41 21 647 9281
acm@pharts.ch

Jean-Baptiste Lully
Suite du Bourgeois Gentilhomme

W. A. Mozart
Concerto pour violon nº5 en la majeur KV 219

Felix Mendelssohn-Bartholdy
Les Hébrides Op.26

L. van Beethoven
Concerto pour violon en ré majeur Op.61

Anna Agafia Egholm (1er prix) violon
Se Tsoi
(2ème prix) violon
Lauréates de l’édition 2019 du Concours d’interprétation musicale de Lausanne

Orchestre Musique des Lumières
Facundo Agudin direction

Dates en tournée: 01.10.19 Podium, Düdingen/Guin; 11.10.19 Salle Paderewki, Lausanne; 24.01.20 Théâtre de Colombier, Neuchâtel; 26.01.20 Ancienne Église, Le Noirmont. Avec le soutien de la Conference des Présidents de la Loterie Romande. En partenariat avec CIML Concours de Lausanne, Société de Musique de Neuchâtel, Les Concerts de Montbenon Lausanne, Podium Düdingen/Guin, Fondation Dénéréaz.

Anna Agafia Egholm

Née au Danemark en 1996, Anna Agafia Egholm débute en tant que soliste avec orchestre dès l’âge de 12 ans. Depuis, elle s'est produite en soliste avec l’Orchestre symphonique national du Danemark, l’Orchestre philharmonique de Bergen, l’Orchestre symphonique de Malmö ou encore l’Orchestre philharmonique de Transylvanie. Lauréate de nombreux prix internationaux – au nombre desquels celui de la Ysaÿe International Violin Competition et celui de la Carl Nielsen International Violin Competition –, elle a également reçu le prix Copenhagen Summer Festival Talent, le Jacob Gades Talent Award ou encore un des Sonning Talent Awards, pour ne citer qu’eux.

Curieuse de développer les différents aspects de la vie de musicienne, Anna Egholm joue également en musique de chambre. Elle s'est récemment produite avec des artistes tels que Sergey Malov, Enrico Pace, Andrej Bielow, Jonathan Swensen, Anastasia Kobekina ou encore Jean-Sélim Abdelmoula. Elle a par ailleurs été sélectionnée pour prendre part à l’édition 2018 du festival Chamber Music Connects the World, à la Kronberg Academy, où elle a notamment joué aux côtés de Steven Isserlis et Gidon Kremer.

En 2019, elle remporte le premier prix du concours international de violon Tibor Varga à Sion.

Se Tsoi

Se Tsoi est née en Corée du Sud le 2 août 1996. Elle a commencé ses études musicales au violon dès l'âge de 3 ans en Russie. À l'âge de 6 ans, elle remporte son premier concours international de musique.

 
À 9 ans, elle est acceptée à l'école de musique centrale de Moscou.  Elle a étudié avec le professeur Eduard Grach au Conservatoire P. I. Tchaikovsky et depuis 2017, elle étudie au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève sous la direction du professeur Sergey Ostrovsky.
 
Elle a remporté des premiers prix aux concours internationaux de musique au Kazakhstan, à Yakutsk et à «Kloster Schontal» en Allemagne, où elle a reçu le prix EMCY.
 
Les premiers débuts en solo ont eu lieu à l'âge de 8 ans. Puis elle a joué dans de nombreux pays en tant que soliste avec des orchestres de chambre et des orchestres symphoniques en Autriche, à Israël, en Italie, en Russie, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Suisse, en Allemagne et en Pologne.
Facundo Agudin

Un Argentin met le Jura sur orbite musicale. Le chef de l’orchestre jurassien Musique des Lumières s’est imposé comme un formidable entrepreneur culturel et passeur de ponts entre la Suisse et l’Argentine. Facundo Agudin a le contact facile et le verbe rapide. Il aime raconter des histoires de rencontres et les moments de sa vie qui ont été des bifurcations. Le chef d’orchestre argentin a beaucoup de tendresse pour sa deuxième patrie. Le Jura, ce canton situé loin des grands centres culturels, l’a adopté et a cru en sa vision de construire une saison musicale multisites. Puis encore un orchestre symphonique sous l’appellation Musique des Lumières, dont le rayonnement dépasse largement les frontières cantonales. Matthieu Chenal, 24 Heures, 2021

Un artiste éclectique. Chef d’orchestre suisse d’origine argentine, Facundo est un artiste éclectique qui promeut des compositeurs de différentes époques dans le monde entier. Nous le rencontrons à Bienne, où il vit actuellement. Il nous raconte son parcours, ses projets et sa vision de la production musicale en Suisse. Viriginie Eufemi, Le Regard Libre, 2020

Johann Simon Mayr: Demetrio, Re di Siria.  At Polish National Opera Poznan, Facundo Agudin’s detailed, sophisticated music rendering sounded vital and emphatic. » Karin Cooper, Orpheus, March 2012

War Requiem : one of the highest points of 2015.  A formidable rendering of Britten’s masterpiece : War Requiem at Buenos Aires’ new concert hall, the “Blue Whale”, thanks to Facundo Agudin, the National Symphony and Chorus, and three brilliant soloists. // M.Pollini, Ambito Financiero, 2015

BERLIOZ: Roméo et Juliette. “Berlioz himself wrote: It poses problems of every kind, problems inherent in the form and in the style and only to be solved by long and patient rehearsal, impeccably directed. Argentine-Swiss conductor Facundo Agudin impeccably directed with clarity and precision.”  Jonathan Spencer Jones, Seen & Heard International, 2016

Photo Sabine Burger

Musique des Lumières

Fondé en 2004 dans le cadre des Saisons Musique des Lumières, la formation est rapidement devenue un acteur culturel important du paysage culturel suisse. Depuis sa fondation, Facundo Agudin en assure la direction artistique et musicale.

L’ochestre Musique des Lumières (MdL) mène une approche transversale du répertoire, en se produisant régulièrement sur instruments d’époque et sur instruments modernes. Bien que la période baroque – classique soit au centre de son répertoire, MdL conduit régulièrement des productions lyriques et développe de nombreux projets de création contemporaine. En juin 2011, MdL et Agudin ont été invités par la Fondazione Giorgio Cini, pour créer El laberinto de Julio Viera, lors de l’inauguration du labyrinthe de Randoll Coate, inauguré dans les cloîtres de San Giorgio Maggiore, à Venise, en l’honneur de Jorge Luis Borges. Depuis 2012, MdL mène le projet Nuevo Tango Nuevo en collaboration avec Marcelo Nisinman, Pablo Ortiz, Julio Viera. En coopération avec le Centre Dürrenmatt Neuchâtel, MdL mène le programme “Dürrenmatt 2021”.

Depuis 2008, l’orchestre MdL a développé différents projets en collaboration avec le TOBS Théâtre Orchestre Bienne Soleure, Opera Obliqua, Kaserne Basel, Sinfonieorchester Basel, l’Opéra National de Pologne à Poznán, la Ricordi München, Universal Music Group, la RTS 2 Kultur, le Festival Stand’Eté, le Théâtre du Passage Neuchâtel, Lyrica Neuchâtel, le Théâtre de Vevey, le Théâtre de Fribourg, Le Granit scène nationale de Belfort, Orchestra Classica Italiana, Scuola di perfezzionamento musicale di Saluzzo, le Comité des Jeux d’hiver Torino, Centre Dürrenmatt Neuchâtel, ARCAL Paris, Espace Choral et le Basler Gesangverein. MdL enregistre avec la Radio Télévision Suisse pour les labels Oehms Classics, Neos Music et Doron. Depuis 2016, l’orchestre et Agudin sont des artistes du label IBS Classical (Grenade). Cette collaboration a désormais donné deux succès discographiques : « Bach Mirror » (NAXOS of America reportait 135’000 téléchargements trois mois après son lancement) et « Der kaiser von Atlantis » (premier enregistrement mondial de l’édition révisée par Lisandro Abadie, en coopération avec la Paul Sacher Stiftung). En 2020 la nouvelle série discographique Music & Literature s’ouvrira avec l’édition de « Generación Cortázar » (créations de Ortiz, Nisinman, Viera) et « Projet Dürrenmatt » (créations de Sontòn-Caflisch, Pflüger, Pérez-Ramírez et Gesseney-Rappo).

L’Orchestre Musique des Lumières est subventionné par la République et canton du Jura et par la Loterie Romande. Ses différents projets sont soutenus par la Conférence des présidents des organes de répartitions des bénéfices de la Loterie Romande, la commune du Noirmont, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, la Charlotte Kerr Dürrenmatt-Stiftung, la Fondation Nestlé pour l’art, la Fondation SUISA ainsi que par de nombreuses autres institutions.

Pour sa saison 20/21, l’orchestre MdL aura comme invités Ramón Vargas, André Gabetta, Marina Viotti, Rubén Amoretti, Lisandro Abadie, Bénédicte Tauran, Dilara Bastar, Nicole Brandolino. MdL et Facundo Agudín ont au programme deux nouvelles productions discographiques avec IBS Classical : « An English Garden » avec Marina Viotti et « Das Lied von der Erde » avec Ramón vargas et Dilara Bastar.

 

Salle Paderewski, Lausanne

AVEC LE SOUTIEN DE
SPONSOR DE PROJET
SOUTIEN DE PROJET
COMMUNES PARTENAIRES
COLLABORATIONS ARTISTIQUES
PARTENAIRES ARTISTIQUES
COOPÉRATIONS
COLLABORATIONS