LE NOUVEL ORGUE

 

02.10.21 à 20:00 Basilique Notre-Dame, Neuchâtel, Suisse

 

PROGRAMME

Johann Sebastian Bach (1685-1750) 
Cantate « Wir danken dir, Gott, wir danken dir » BWV 29
Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) 
Magnificat H. 73, In tympanis et organis H. 323
Georg Friedrich Haendel (1685-1759)  
Concerto pour orgue en fa majeur HWV 292
Johann Sebastian Bach 
Cantate « Erschallet, ihr Lieder » BWV 172

Miriam Aellig soprano
Francesca Puddu alto
Étienne Anker ténor
Quentin Gaillard basse
Damien Savoy orgue
Ensemble vocal de la Collégiale
Orchestre Musique des Lumières
Facundo Agudin direction

BILLETTERIE

032 725 19 89 (lu-ve 9h-11h) ou par courriel: info@orbachoeur.ch

Catégorie unique – places non numérotées
· plein tarif CHF 25.-
· membres Collégiale, SocMus, ESN, L’Express, AVS, AI, chômeurs CHF 20.-
· étudiants CHF 10.-
· 0-18 ans entrée libre

Production : Association OrbaChoeur Neuchâtel

Le mot de l’association OrbaChoeur. 

« En 2016, l’association OrBaChoeur s’est constituée dans le but de faire construire un orgue de chœur à la basilique Notre-Dame (église rouge), à Neuchâtel. L’objectif était multiple : d’une part, doter l’église d’un second instrument permettant de jouer la musique baroque de manière complémentaire au grand orgue, lui-même très ancré dans les répertoires des 19e et 20e siècles. En second lieu, bénéficier d’un instrument polyvalent à l’avant de l’église, proche des autres musiciens lors de concerts. Nous avons fait le choix d’un instrument baroque de style Alsacien, inspiré de la facture d’Andreas et Jean-André Silbermann. Les raisons de ce choix ont été les suivantes :

  • l’orgue Alsacien apparaît en tant que synthèse entre l’orgue français et l’orgue allemand, permettant de jouer les deux répertoires dans les meilleures conditions timbriques,

  • cette esthétique n’est pas véritablement représentée dans le canton de Neuchâtel, ce qui constitue un enrichissement important,

  • le grand orgue de la Basilique étant lui aussi une synthèse franco-allemande, une complémentarité optimale pourra être rendue entre les répertoires d’une même région culturelle — mais d’époques différentes.

L’orgue réalisé est éminemment cosmopolite, puisqu’il a été construit par un facteur espagnol dans un style baroque alsacien, à la croisée des esthétiques française et allemande. C’est donc tout naturellement que ce concert d’inauguration s’oriente vers ces deux derniers pays, tout en suscitant un dialogue entre l’orgue, l’orchestre, les solistes et le chœur. L’instrument, comptant quatorze jeux sur deux claviers et pédalier, fait appel à la technique des jeux baladeurs, permettant d’employer un même registre sur deux plans sonores, et donc d’augmenter les possibilités de l’instrument. Un mécanisme transpositeur permet par ailleurs une grande souplesse pour l’accompagnement de chœur et le jeu avec orchestre. »

Un nouvel orgue pour l’Église rouge. (article paru dans l’ArcInfo du 13.07.21)

La basilique Notre-Dame de l’Assomption va être dotée, à la fin du mois, d’un nouvel orgue de chœur baroque. Une association avait été créée en 2016 pour mener à bien ce projet.
Un second orgue pour la basilique Notre-Dame de l’Assomption, à Neuchâtel. Le bâtiment religieux – plus connu sous le nom d’Eglise Rouge – accueillera d’ici la fin du mois un orgue de chœur baroque, complémentaire à celui de tribune déjà installé.
Le nouvel instrument, de type alsacien, a été fabriqué à Tordesillas, en Espagne, par Joaquín Lois Cabello. «Cet artisan jouit d’une très solide expérience internationale et est déjà bien connu à Neuchâtel, ayant construit, en 2008, l’orgue du temple de Serrières», note l’association OrbaChoeur, à l’origine du projet, dans un communiqué diffusé ce mardi 13 juillet.

AVEC LE SOUTIEN DE
SPONSOR DE PROJET
SOUTIEN DE PROJET
COMMUNES PARTENAIRES
COLLABORATIONS ARTISTIQUES
PARTENAIRES ARTISTIQUES
COOPÉRATIONS
COLLABORATIONS