LE TANGO DU NOUVEL AN

02.01.22 | 17h30 | Théâtre du Jura, Delémont

PROGRAMME

Le concert

Pablo Ortiz : Marginales I-I-II
Astor Piazzolla : Double Concerto (arrangement Duo Singer & Fischer)
Pablo Ortiz : Mores Redux
Astor Piazzolla : La muerte del ángel
Roger Helou : Tres tangos clásicos

Sébastien Singer violoncelle
André Fischer guitare
Maxime Point bandoneón
Orchestre Musique des Lumières

Facundo Agudin, direction

La milonga !

« L’âge d’or du tango » avec l’invitation à la danse.

Le grand répertoire de la milonga, avec les plus grands titres de Gardel, Di Sarli, Troilo, D’Arienzo, Mores…  

Maxime Point bandoneón
Orchestre Musique des Lumières
Roger Helou piano et direction

Production : Théâtre du Jura

Le Tango du Nouvel An. Un programme festif, s’adressant à tous les publics — mais en même temps un véritable projet participatif, ouvrant les portes du TdJ à une expérience vécue « de l’intérieur ». Les amateurs de tango (et les curieux !) pourront suivre les ateliers d’initiation proposés par le théâtre, en préparation du Grand Gala des Familles imaginé pour le dimanche 2 janvier 2022.

Dans un format « double », la soirée articule un bref concert présentant des œuvres inédites (le tango contemporain) avec un cours d’initiation au tango suivi d’une milonga avec orchestre en direct.

Roger Helou, piano

Passionné par la musique et la danse tango depuis l’âge de 18 ans, ce pianiste classique – depuis l’âge de dix ans – s’était pourtant, au départ, destiné à… l’orgue liturgique. Qu’il ira étudier, à la fin des années quatre-vingt-dix, au Conservatoire de Basel, en Suisse, avant d’être rattrapé par l’envoûtant attrait du tango. 

«En parallèle à mes études au conservatoire, j’ai fondé, en 2001, avec trois collègues, un quartette de tango qui se produisait dans de petites salles, des clubs, des milongas, ces bals spécifiques au tango qui commençaient à être en vogue partout en Europe.» Le succès de ce petit orchestre, déjà baptisé Silencio – du nom d’un titre de Gardel -, est tout de suite au rendez-vous. Mais Roger Hélou mettra trois ans avant d’abandonner totalement les musiques liturgiques des grandes orgues pour les airs sensuels des bandonéons! 

«Le tango est une musique mystérieuse, qui intéresse les musiciens classiques par ces mélanges bizarres qui la composent: musiques populaires écrites, compositions classiques et improvisation», indique le jeune homme. Qui rappelle qu’«il y a, tout à la fois, du folklore argentin, un peu de musique afro, la tradition du chant apportée par les émigrés italiens, le bandonéon, instrument aujourd’hui assimilé au tango, qui est à l’origine un instrument utilisé dans les chorales des églises en Allemagne et que les émigrés allemands ont introduit en Argentine.» 

Roger Hélou va s’y initier progressivement. «D’abord en imitant la musique de Piazzolla, qui est la plus proche des musiques classiques, puis en approfondissant les airs les plus anciens. Ceux des orchestres typiques des années quarante, l’époque d’or du tango, les plus propices à la danse», indique-t-il. C’est cette musique qu’il privilégie aujourd’hui dans le répertoire de Silencio. Du quartette des débuts, cette formation s’est élargie à une dizaine de membres pour former ce qu’on appelle un orchestre typique traditionnel de tango. Composé de musiciens argentins, suisses, uruguayens, italiens et américains, cet orchestre est désormais inscrit aux plus prestigieux festivals de tango. À son actif également trois CD, dont le dernier, intitulé En Las Almas (Dans l’âme), est déjà plébiscité par les aficionados libanais. Pour le plus grand bonheur de Roger Helou, libanais de sang et tango dans l’âme! 

Duo Singer & Fischer

Au temps de leurs études déjà, Sébastien Singer et André Fischer formèrent un duo violoncelle et guitare. Passionnés de musique de chambre, ils décidèrent de se consacrer au répertoire original pour leur insolite formation, tout en étayant ce dernier par d’habiles transcriptions parmi lesquelles la célèbre sonate pour arpeggione de Schubert, l’Histoire du Tango de Piazzolla, les sonates pour viole de gambe et clavecin obligé de Bach ou encore la suite de « l’Amour Sorcier » de De Falla sont à citer. Ensemble à la longévité suffisamment inhabituelle pour qu’elle soit relevée (28 ans !), le duo singer & fischer doit son entente sans failles au moins autant aux heures qu’il passe à la reconstruction du monde qu’à celle qu’il voue à la constante recherche d’un équilibre entre deux instruments a priori antagonistes.

En 2015, le label Stradivarius a présenté le premier enregistrement du duo, consacré aux trois sonates pour gambe de Bach (transcription de la partie de clavecin par André Fischer, premier guitariste au monde à s’être attelé à cette gageure). Magnifiquement accueilli par les mélomanes comme par la presse internationale, cet enregistrement a reçu un « Granny Award », distinction des plus convoitées décernée par un jury de grand-mères aussi subjectives que corrompues. En 2019, le CD « La Isla y el Mar » – consacré à des œuvres de Brouwer et Piazzolla – a également été présenté chez Stradivarius.

Persuadé que tout musicien de scène doit s’intéresser activement à la création contemporaine, le duo s’est fixé l’objectif de passer régulièrement commande à différents compositeurs dont il admire le travail. C’est ainsi que Leo Brouwer, Guy Bovet et Martin Wettstein ont accepté de composer pour cette formation peu ordinaire, pour le plus grand plaisir des mélomanes, et du duo… En 2020, c’est une création du compositeur Philippe Racine qui viendra s’ajouter au catalogue d’oeuvres du duo.

En 2009, Sébastien Singer et André Fischer ont créé la série les Concerts de Camille, rendez-vous incontournable de la vie musicale neuchâteloise, proposant l’alliance subtile entre joyaux musicaux et viticoles à travers des concerts suivis d’une dégustation de vins.

Le duo singer & fischer a joué au Canada, en Irlande, en Pologne, en Italie, en France, en Allemagne, et bien sûr en Suisse.

Facundo Agudin

Le chef suisse d’origine argentine s’est formé à Buenos Aires et à la Schola Cantorum Basiliensis. Basé en Suisse depuis 1996, il mène sa carrière dans une dizaine de pays. Ses années avec les Basler Madrigalisten et le Schweizer Kammerchor le rapprochent de Claudio Abbado, Valery Gergiev, Simon Rattle, Armin Jordan. Il fait ses débuts au Théâtre Mariinsky avec Faust en 2014/15 ; Enescu Festival dans la série 21st Century Music en 2017 ; Festival del Maggio Musicale Fiorentino avec Das Lied von der Erde en 2019. Il collabore avec des artistes comme Ramón Vargas, Sara Mingardo, Giuliano Carmignola, Rubén Amoretti, Kent Nagano. En Suisse, Agudin collabore depuis 2020 avec le Basler Gesangverein en tant que Directeur musical. Il est Directeur musical et artistique de l’orchestre Musique des Lumières, avec lequel il a enregistré pour Oehms Classics, NEOS Music, Doron Music, SRF 2 Kultur. Depuis 2017, Agudin et Musique des Lumières sont des artistes officiels du label IBS Classical. Leurs dernières productions discographiques Der Kaiser von Atlantis dans la nouvelle édition de Lisandro Abadie et Bach Mirror ont été unanimement salués par la presse internationale. En 2015 et 2016 il est nominé par l’Association des Critiques Musicaux d’Argentine au prix Meilleur Chef Argentin aux côtés de Daniel Barenboim ; en 2019, Agudin reçoit le Prix “Chef de la Décennie” octroyé par la Fondation KONEX. Agudin est président du Jury du CIML Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne, Directeur Musical du Basler Gesangverein, Directeur du programme Sinfónica Patagonia UNRN, il est nommé Artiste en résidence auprès de l’Ensemble Vocal de Lausanne pour les saisons 21/22/23. En collaboration avec Musique des Lumières et IBS Classical, Agudin enregistrera en 20/21 “An English Garden” avec Marina Viotti et “Das Lied von der Erde” avec Ramón Vargas. En 2021 il fera ses débuts avec Orquesta Sinfónica Simon Bolívar avec la première vénézuélienne du Roméo et Juliette d’Héctor Berlioz.

Photo Sabine Burger

Musique des Lumières

Le jeu « historiquement renseigné » et la maîtrise des instruments et des diapasons historiques traversent la programmation de Musique des Lumières (MdL). Depuis son lieu de résidence dans le Jura suisse, la production de MdL rayonne. Les projets en collaboration se multiplient avec des institutions aussi variées que le TOBS Bienne Soleure, le Théâtre du Passage, l’Ensemble Vocal de Lausanne, le Festival Enescu de Bucarest et de nombreux labels discographiques. MdL et Agudin inaugurent le labyrinthe Borges de la Fondazione Giorgio Cini à Venise ; ouvrent la Biennale für Neue Musik Chur ; lancent encore le Projet Dürrenmatt avec l’opéra Romulus der Grosse de Andreas Pflüger en 2015 (ce programme réunira des créations de Sontòn Caflisch, Pérez Ramírez, Gesseney). MdL et Agudin ont enregistré pour OEHMS, NEOS, Doron, SRF 2 Kultur. Ils sont actuellement artistes associés du label IBS Classical, dont les albums Bach Mirror (2017), Der Kaiser von Atlantis (2018) et Generación Cortázar (2021) ont suscité l’éloge de la presse internationale.  Dans la série contemporaine Music & Words, chaque album s’inspire d’un grand auteur de notre temps : Generación Cortázar (2020), Sounding Dürrenmatt (2021) ; The Brodsky Album (2022). Parmi les prochaines productions discographiques, sont à mentionner Stabat Mater (2022) avec Sara Mingardo et Bénédicte Tauran ; An English Garden (2023) avec Marina Viotti ; Das Lied von der Erde (2022) avec Ramón Vargas et Dilara Bastar. L’orchestre MdL est soutenu par le Canton du Jura et la Loterie Romande. Ses projets reçoivent le soutien des fondations Pro Helvetia, Göhner, Binding, Nestlé pour l’art, SRKS, Kerr-Dürrenmatt. À partir de la Saison 21/22, Musique des Lumières est « Orchestre associé » au nouveau Théâtre du Jura.

AVEC LE SOUTIEN DE
SPONSOR DE PROJET
SOUTIEN DE PROJET
COMMUNES PARTENAIRES
COLLABORATIONS ARTISTIQUES
PARTENAIRES ARTISTIQUES
COOPÉRATIONS
COLLABORATIONS